Hyrule's Journey

Parlez nous... De votre expérience en RP

Haya

Babysitter par intérim

Inventaire

  • Sabre Rouge
  • Kunaï(s)

Coucou les gens ! 

Je vous propose un petit formulaire à la con afin que vous parliez un peu de votre expérience en temps que rôliste, si l'envie vous prends ! J'ai regroupé quelques questions que j'ai tiré de formulaires sur d'autres fofo, à la limite si vous voulez en ajouter et dire plus que ce que je vous donne, libre à vous. Et puisqu'il faut bien donner l'exemple, je vais moi-même m'essayer à ce petit exercice.

Au passage, je vous file le formulaire avec le code.

[b]Depuis combien de temps as-tu commencer le RolePlay sur forum ?[/b]

[b]Comment l'as-tu découvert ?[/b]

[b]Quels sont les genres de contextes qui t'inspirent le plus ?[/b]

[b]Et le type de personnages que tu préfères jouer ?[/b]

[b]Au contraire, les contextes qui ne t'inspirent jamais ?[/b]

[b]Et les personnages que tu ne te verrais surtout pas jouer ?[/b]

[b]Y a-t-il un/des archétype(s) particulier(s) de personnages que tu apprécies particulièrement (chez les autres rôlistes) ?[/b]

[b]Au contraire, y a-t-il des personnages dont tu as horreur de jouer avec ?[/b]

[b]Raconte-nous comment se passe le processus de création de personnage pour toi ? Comment trouves-tu l'inspiration ?[/b]

[b]Quel est ton rythme d'écriture ?[/b]

[b]Tu as dû déjà te retrouver en panne d'inspiration. Comment t'en sors-tu ?[/b]

[b]Pour toi, qualité = quantité ?[/b]

[b]Quelle a été ta plus grande honte en RP ?[/b]

[b]Au contraire, ta plus grande fierté ?[/b]




Depuis combien de temps as-tu commencer le RolePlay sur forum ?
Je crois que j'ai commencé entre 15 et 16 ans, donc ça va faire plus d'une dizaine d'années maintenant.

Comment l'as-tu découvert ?
Tout à fait par hasard en cherchant des forum de discussion sur le Roi Lion. Du coup je suis tombé sur un forum RPG Le Roi Lion et j'ai vite compris la délire... et je me suis inscrit. Et oui, pour ceux qui savaient pas, ça fait une belle vanne à me balancer à la gueule maintenant. Mais sachez que je suis très fier d'avoir fait du RP Roi Lion pendant presque deux ans, alors vous ne me vexerez pas. o/

Quels sont les genres de contextes qui t'inspirent le plus ?
Je pense que mes contextes préférés vont être ceux qui ont une grosse composante d'heroic-fantasy. Je pense que j'aurais beaucoup de mal à évoluer dans un forum avec un contexte qui n'en inclut pas du tout. Après, le cadre peut-être assez varié : le médiéval, l'espace, etc... D'autres thèmes peuvent se greffer au truc, comme le post-apo ou la survie, comme ici. De manière générale, j'aime les contextes assez libres et qui laisses plein d'ouverture et de possibilités pour explorer de nombreuses zones différentes qui vont marquer chacune l'évolution de mes personnages.

Et le type de personnages que tu préfères jouer ?
Pour une raison que j'ignore, je ne joue que des femmes depuis 7 ou 8 ans maintenant, alors que je jouais presque exclusivement des hommes avant. En général, elles sont souvent très fortes et indépendantes dans le sens ou elles n'ont besoin de personne pour survivre, quelque soit le monde dans lequel elles évoluent. Bien souvent aussi, je ne vais pas cacher que je les préfère assez belle, bien qu'elle ne soit pas non plus à considérer comme des canons de beauté. Juste agréable à regarder, tout au plus, et c'est notamment renforcer par le fait qu'en règle générale ce sont des combattantes donc il arrive fréquemment qu'elles se salissent ou qu'elles se blessent. Ce sont aussi généralement des femmes d'actions et qui enclenchent les situations en RP plus qu'elles ne les subissent, comme si elles s'obstinaient à vouloir prendre leur destin en main (justement car dans leur passé elles auront généralement beaucoup subie les évènements sans pouvoir rien y faire). Passé ces quelques similarités, elles peuvent être en réalité assez différentes dans leur parcours, leur backround, et la direction que je veux leur faire prendre par la suite !

Au contraire, les contextes qui ne t'inspirent jamais ?
Il y en a un bon paquet dans lesquels je ne mettrais jamais les pieds, comme tout ce qui est relatif aux huis-clos par exemple (j'aurais peur de bien vite m'ennuyer), les contexte de school, de city, et autres délires trop terre-à-terre et bien trop proche de notre quotidien à tous. J'ai besoin de m'évader un peu de ça pour écrire et donc être inspiré et jouer mes personnages. J'ajouterais que c'est aussi très difficile d'aller sur des contextes ultra originaux (dans le sens, un univers créé de toute pièce par les créateurs du fofo) même si ça m'ait déjà arrivé. Mais en règle général, ça implique de lire énormément de textes, sur plein d'aspects, et c'est souvent très fastidieux. Disons qu'il ne faut pas être pressé de créer son personnage et sa fiche quoi. Après je l'ai déjà fait et ça reste sympathique, mais ça ne vaut pas un contexte familier comme celui tiré d'un jeu ou d'un film que je connais. Ca n'a pas la même saveur.

Et les personnages que tu ne te verrais surtout pas jouer ?
C'est assez difficile à dire. En l'état, j'imagine que je ne jouerais plus d'hommes avant longtemps ; sauf dans le cadre de personnages secondaires ou bien via des comptes tiers comme celui du Narrateur ou le Vieil Homme, donc le temps d'un RP seulement - je n'ai pas dit que c'est ce qui allait se passer ici, je n'ai pas été réquisitionner pour être Maître de Jeu par les admins, mais j'indique juste le seul cadre ou cas de figure dans lequel ça pourrait arriver. Mais concernant les personnages à jouer sur le long terme, je me vois très mal interpréter un personnage profondément gentil et vertueux, sans aucun reproches et à la moral inflexible. Au contraire, j'apprécie particulièrement les perso un peu gris, voir certains qu'on pourrait considéré comme mauvais. De la même façon, je ne pense plus pouvoir écrire dans un ton très décalé et humoristique comme j'ai pu le faire il y a longtemps, ce qui exclut par là les personnages trop décalés de la réalité et profondément tourné au ridicule dans le but de faire rire.

Y a-t-il un/des archétype(s) particulier(s) de personnages que tu apprécies particulièrement (chez les autres rôlistes) ?
En l'état, non pas vraiment. La grande majorité des types de personnages me conviennent, même si j'attache beaucoup plus à un personnage qui aura un backround assez riche et fourni, dont on identifie facilement les réponses aux questions : D'ou vient-il ? Qui est-il ? Que veut-il ? Qu'ils soient ensuite bon ou mauvais, insupportables ou attachants, tout dépend de la manière dont ils sont joués. J'ai quand même une préférence pour ceux avec qui les interactions avec mes propres personnages sont faciles, dans le sens ou il y aura un échange et quelque chose à tirer de la relation, le contraire ayant tendance à rapidement me lasser puisque cela ne mène généralement nulle part et les personnages, l'un et l'autre, ne progressent pas. Puisqu'on parle de ça, j'aime aussi tout particulièrement suivre les évolutions des perso que j'apprécie et qui en bavent pas mal. Mais me traitez pas de sadique, c'est juste que j'aime bien les voir galérer, parce qu'on sait généralement qu'ils vont gagner à la fin. u_u

Au contraire, y a-t-il des personnages dont tu as horreur de jouer avec ?
Comme je l'ai dit précédemment, les personnages un peu trop limités en terme d'interactions ont rapidement tendance à me lasser, quelque soit les qualités d'écriture du joueur qui le joue. Ensuite, je pense que j'ai beaucoup de mal avec les personnages un peu "fou", dans le sens ou ils auraient une maladie mentales ou quelque chose dans cet ordre d'idée. Généralement, il s'agit de perso que je trouve mal écris, mal exploité et souvent présenté comme étant originaux comme s'il s'agissait d'une réussite en soi - de concevoir un personnage dit "original". Bref, cela va quand même assez souvent avec l'utilisation qu'en fait le joueur. Je n'aime pas également les personnages qui changent constamment (au niveau de leurs envies et motivations), souvent signe d'un backround pas assez riche et bâclé trop rapidement. C'est néanmoins une erreur assez commune, rétrospectivement, que j'ai également fait par le passé. Pour peu que le personnage perdure sur plusieurs années, il y a souvent des coquilles quand on compare ses derniers RPs à ceux qui ont été fait plus d'un an avant. Donc je n'irais pas jusqu'à dire que je déteste ça, puisque c'est très difficile de rester ultra cohérent sur plusieurs années, mais c'est un point sur lequel j'aime insister maintenant.

Raconte-nous comment se passe le processus de création de personnage pour toi ? Comment trouves-tu l'inspiration ?
En général, il se passe toujours la même chose : d'abord j'identifie les grands traits principaux du personnage et la façon dont j'aimerais qu'il soit perçue vaguement dans l'univers proposé. Une fois cette première étape faite, c'est à ce moment que je vais chercher des visuels (notamment les premiers avatars) sur les sites d'images tels que Pinterest, DevianArt etc... Ca a tendance à m'aider à dégager plus facilement un backround par la suite, dont je dessine petit à petit les contours en commençant par l'enfance avant d'arriver au résultat escompté. Une fois que le premier brouillon est fini, je fignole le tout et je commence à écrire. Le processus continue pendant l'écriture, ou généralement de nouvelles idées apparaissent, et se poursuit jusqu'à ce que je trouve un avatar définitif et suffisamment représentatif de mon perso (ça peut prendre longtemps, comme pour mon dernier personnage). Puis une fois que la fiche est postée et tout est acté, c'est bon ! En général, j'ajuste encore dans ma tête des éléments qui n'ont pas été abordé en détails mais l'essence même du personnage ne bouge plus.

Quel est ton rythme d'écriture ?
...


(Private joke à mes camarades Zelda & Arkaï <3)

Assez rapide, jusqu'à ce que je bloque totalement.

Tu as dû déjà te retrouver en panne d'inspiration. Comment t'en sors-tu ?
J'attends. Je n'ai malheureusement pas de remède miracle à conseiller ; quand j'ai une panne d'inspiration, il n'y a que deux solutions. Soit il faut attendre des jours, des semaines, des mois, voir des années parfois avant d'avoir de nouveau envie de RP. Soit vous vous forcer à écrire quitte à ne pas être content des posts que vous écrivez... mais au moins, vous ne ferez pas attendre éternellement vos camarades en RP. C'est à vous de voir, j'ai testé les deux, ça a ses avantages et ses inconvénients. A vous de voir, mais aucune des deux solutions ne vous satisfera totalement. ^^"

Pour toi, qualité = quantité ?
Non, et en fait je n'ai pas spécialement envie de m'étaler à ce propos. Dans tous les cas, je préfère un bon post qu'une personne aura pris plaisir à faire quitte à ce que ça ait pris beaucoup de temps, plutôt qu'un post moyen qui manque d'inspiration mais qui est arrivé vite. Après, certains arrivent quand même à m'inspirer malgré tout, mais je ne peux pas m'empêcher de penser au joueur derrière son écran qui n'a pas pris que du plaisir dans le processus d'écriture. Mais c'est à lui de voir, au fond !
Pour en revenir plus précisément au sujet de la question, puisque j'ai dérivé un petit peu, je ne considère pas que faire des posts en quantité rende un perso meilleur, au contraire.

Quelle a été ta plus grande honte en RP ?
J'ai un peu de mal à assumer le passif de certains de mes vieux personnages, et la manière décalée et comique avec laquelle j'écrivais avant et que j'ai aujourd'hui abandonné totalement. Mais ma plus grande honte c'est un RP cul (le seul que j'ai fait) que j'ai fait à une époque ou je n'y connaissais rien... C'était assez malaisant. Et non je n'en dirais pas plus. u_u

Au contraire, ta plus grande fierté ?
Swann, mon personnage principal sur HJ OoT. Je ne vais pas épiloguer là-dessus mais je suis très content du parcours du personnage, de sa longévité et du fait qu'encore aujourd'hui j'ai envie de la jouer, là ou beaucoup de personnages m'aurait lasser à force.


Uzoamaka

Inventaire

  • Lance

Mon premier post sera un post HRP parce que je n’ai AUCUN respect ahah ! *PAN* Et je trouve le sujet très intéressant pour le coup !


Depuis combien de temps as-tu commencer le RolePlay sur forum ?
>>> Cela fait environ dix ou onze ans, j’ai commencé sur forum mais avant ça, j’avais déjà l’habitude de créer des personnages et de les « jouer » sur quelques jeux (Mal vu l’âge mais bon !). Aujourd'hui, je suis sur quelques forums, mais je RP plus souvent sur Skype, Discord, et MMO (GW2 fut un temps, maintenant FFXIV notamment).


Comment l'as-tu découvert ?
>>> C’est ma meilleure amie qui m’a proposé de m’inscrire sur HJ à l’époque. Quand je me suis inscrite, j’étais moyennement bottée, puis après un coup dur, je me suis finalement penchée un peu plus dessus, à la base par ennui je dois avouer. Et depuis, j’ai continué.


Quels sont les genres de contextes qui t'inspirent le plus ?
>>> Ca dépend vraiment beaucoup. Je suis assez friande de contextes « actuels » mélangés à de la fantasy, parfois des choses un peu plus sombres (ou cliché de sombre >>). Mais honnêtement ça dépend BEAUCOUP du forum en lui-même. Si un contexte « actuel » style guerre de mafieux en plein New York est pas mal, je vais avoir envie de m’y inscrire même si ça n’est pas forcément mon style de prédilection. Et ça dépend aussi de l’humeur du moment, du type de personnage que j’ai envie de jouer, etc etc.


Et le type de personnages que tu préfères jouer ?
>>> Je joue peu de personnages féminins sur forum (Me demandez pas pourquoi), mais de façon générale, elles sont des femmes fortes, avec du caractère. Parfois colériques ou froides. Ou douces mais badass malgré tout. En ce qui concerne les personnages masculins, j’apprécie justement de casser le cliché du « mec super viril » et j’aime pas mal les twink… Ahem. Les gringalets, souvent binoclards, intello un peu, ou alors artistes, ou doux et calmes, etc. J’aime bien aussi les froids façon Soren de Fire Emblem (pour illustrer un peu XD) ! J’ai tendance à apprécier les rebelles, avec un petit grain de folie aussi, plus généralement des gars là aussi. Mais sinon, de façon générale, je suis assez large en terme de style de persos. Avec le temps, j’aime de plus en plus jouer des personnages d’alignement neutre, voire qui frôlent lentement mais sûrement le mauvais. Des personnages avec une motivation assez égoïste par exemple, ou une morale douteuse. Je travaille plutôt en terme de caractère. Je me demande : si mon personnage se comporte de telle façon, est-ce que cela pourrait trahir tel élément de son passé et donner envie aux gens de s’y intéresser ? Est-ce que LUI serait capable de se mélanger aux autres ? C’est un petit travail de questionnement, mais en soi je pense que j’apprécie de jouer tous les styles de personnages, même si je penche plus souvent vers un genre ou un autre en fonction du contexte etc.


Au contraire, les contextes qui ne t'inspirent jamais ?
>>> J’ai de plus en plus de mal avec les univers entièrement fantasy et originaux. J’ai vu pas mal de forums prendre des airs pompeux parce que leurs nations avaient des noms « de la haute » et un contexte super bien pensé, tellement bien pensé que PERSONNE n’arrivait à s’imbriquer dedans. Après, encore une fois, ça dépend aussi pas mal de la gestion et du forum en soi… Je n’ai également aucun attrait pour les rares forums « historiques », sauf encore une fois s’ils ont une part de fantastique qui relève le truc.


Et les personnages que tu ne te verrais surtout pas jouer ?
>>> Les mecs barbus virils. Clairement, ce n’est pas DU TOUT mon style (A jouer, j’entends). Les bûcherons canadiens ou les Kratos de God of War, ce n’est pas chez moi que vous en verrez incarnés, ou alors uniquement pour des PNJs temporaires.


Y a-t-il un/des archétype(s) particulier(s) de personnages que tu apprécies particulièrement (chez les autres rôlistes) ?
>>> Chez les autres gens, pas vraiment. J’estime que chaque concept peut être intéressant en soi s’il est bien amené, et que tout le monde a le droit de jouer ce qui l'amuse.


Au contraire, y a-t-il des personnages dont tu as horreur de jouer avec ?
>>> Je le redis, chacun a le droit de jouer ce qu'il veut. Mais il y a vraiment des persos que j'esquive... Typiquement, soit la meuf qui passe sa vie à chouiner, soit la pure hautaine, soit le mec « archétype du summum de la masculinité » qui juge que si tu es un mec qui fait pas 600kg de muscles, t’es bon à rien. Mais après, encore une fois, si c’est bien amené, ça PEUT passer. Je suis aussi très mal à l’aise avec les personnages enfants en fonction de comment ils sont joués, je trouve que ça peut vite devenir super malsain ><’ Et un dernier, mais ça c’est plutôt une question de jeu RP et pas de personnage : ceux qui ont un personnage supposément « nyahaha je suis méchant »… Et qui en fait ne les jouent pas du tout méchant. Quand tu te lances sur la route du salaud, au moins fais-le bien ! Mais vraiment « bien », pas genre le type qui va bousculer la charrette de la fleuriste juste pour le principe d’être un connard. Bref, vous m’avez compris XD


Raconte-nous comment se passe le processus de création de personnage pour toi ? Comment trouves-tu l'inspiration ?
>>> Ca dépend des fois. Parfois, je tombe sur une image qui me plaît, et je me dis « Tiens, qu’est-ce qu’il pourrait être, lui ? ». D’autres fois, j’imagine un concept : un mage d’un élément, une personne provenant de tel endroit, quelqu’un avec tel trait de caractère et tel but. Et partant de là, je brode, je lie les éléments. Je m’inspire beaucoup d’oeuvres que j’apprécie et de personnages de fiction que j’aime, et en terme de caractère, parfois de sentiments que je peux éprouver moi-même dans certaines situations. J’essaie aussi de trouver un intérêt à mon personnage, quelque chose qui pourrait faire dire aux gens « Tiens, lui, je voudrais bien RP avec », ou alors « Oh, il a réagi comme ça, c’est qu’il a quelque chose dans son histoire qui fait ça, et je veux que mon personnage en sache plus » !


Quel est ton rythme d'écriture ?
>>> Assez aléatoire. Fut un temps où je torchais trois pages complètes d’histoire en deux heures, aujourd’hui j’ai un peu plus de mal. En terme de RP en soi, ça peut varier, des fois j’ai une inspiration de fou et je fais 6 RPs à la suite, et des fois j’ai besoin de deux heures de pause entre deux paragraphes… Malheureusement, l’inspiration est une chose assez imprévisible.


Tu as dû déjà te retrouver en panne d'inspiration. Comment t'en sors-tu ?
>>> J’attends. Oui, c’est chiant pour la personne en face, mais je préfère sortir une réponse acceptable en une semaine qu’une réponse dégueulasse torchée en une journée juste pour dire « Tiens, j’ai répondu ! »… Si jamais le post ne m’inspire vraiment pas, je demande à la personne de le rallonger un peu. Ou alors, j’essaie de broder autour des pensées du personnage, de le faire réagir et lier la situation à son vécu, histoire de voir s’il y a matière à développer.


Pour toi, qualité = quantité ?
>>> Pas du tout. J’ai déjà vu des gens sortir d’immenses RPs très mauvais, et d’autres des réponses très courtes et super intenses. Pour ma part, je suis généralement entre 350 et 500 mots par post, dépendant de l’inspiration et de la situation, et j’estime que c’est une taille raisonnable pour une réponse. EDIT : Et quelqu'un qui poste énormément, ça ne veut pas dire non plus que c'est meilleur que les autres. Après c'est une bonne chose d'avoir un personnage apprécié à qui on demande beaucoup de RP. Mais de base, je pense pas qu'il y a une hiérarchie au sein des rôlistes sur aucun critère =p


Quelle a été ta plus grande honte en RP ?
>>> Hmm… C’était surtout dans mes jeunes années de RP. J’avais beaucoup tendance à laisser les gens critiquer HRP les réactions de mes personnages, et à me sentir très mal en me disant qu’ils avaient FORCEMENT raison. Ca arrivait notamment beaucoup en RP Skype (Oui je sais on a dit forum mais bon !) Aujourd’hui, je suis beaucoup plus nuancée : si jamais je fais du out of character, c’est sympa de me le dire, mais… Je suis la joueuse. JE décide de comment mon personnage agit, que les autres y voient la logique ou pas. Pour moi, c’était une grande honte à l’époque et j’avais l’impression qu’aucun de mes personnages n’était logique. Aujourd’hui, avec le recul et la sagesse des années passées *PAN*, je me rends compte que je n’étais pas une si mauvaise joueuse pour mon âge et sur tous les forums où je suis allée, et en reprenant quelques vieux persos et en les relisant, je me suis rendue compte que beaucoup restaient très exploitables si un peu remaniés. … TRES remaniés pour certains !


Au contraire, ta plus grande fierté ?
>>> Je suis fière de façon générale de tous mes personnages. Ils sont très nombreux (Plus de 600 depuis mes débuts en RP), et même si certains ont forcément des points communs, ils ont tous des histoires, des contextes, des caractères bien précis, bien distincts. J’aimerais beaucoup prendre un jour le temps de les écrire plus en détail, de donner vie à ces nombreux univers que j’ai laissé pendant longtemps aux mains de mes partenaires de RP de l’époque (Majoritairement sur Skype je dois avouer). Ils ONT des choses à raconter et ne sont pas des faire-valoir. Je pense que c’est ça ma plus grande fierté : m’être rendue compte avec le temps que mes personnages n’étaient pas des PNJ mais des créations plus ou moins bien construites qui méritaient d’être explorées plus en profondeur !


Ludrick

Inventaire

  • Dague familiale

Super idée ce questionnaire ! Ça aide à prendre du recul sur son propre profil de roleplayer ! Ce sont des questions pour lesquelles, je n'y ai jamais réellement pensé ou chercher à trouver une réponse mais je vais essayer 

J'ai adoré lire tes réponses d'ailleurs ! 

Voilà mes propres réponses :

Depuis combien de temps as-tu commencer le RolePlay sur forum ?

Depuis hier, haha ! En vérité, je découvre le rp sur forum mais j'ai commencé sur la plateforme qu'est facebook. J'avais alors 
12 ans et maintenant, j'en ai 20. Ça fait 8 ans que je tente d'améliorer toujours plus ma plume.
 
Comment l'as-tu découvert ?

Par hasard, j'étais jeune et naïf. J'ai vu mon frère faire un compte imitant un personnage de manga et je me suis dis "HEEEY BONNE IDÉE CA". On a rarement des bonnes idées à 12 et 14 ans... Sauf que là, ça m'a transporté dans un monde que j'ai tout de suite aimé : Le roleplay. J'ai beaucoup de honte en repensant à ce que j'ai fais à cette époque mais j'en tire quand même de bon souvenirs, surtout concernant le rp.
 
Quels sont les genres de contextes qui t'inspirent le plus ?

J'aime énormément les contextes fantastiques mais encore plus ceux concernant de l'héroïc-fantasy dans un monde bien médieval. Je me suis toujours bridé assez violemment concernant ses envies parce que j'étais rarement accepté dans les groupes de rp ou trouvait la liberté d'évolution que je désirais, j'ai donc finir par abandonner et je faisais avec en me contentant du fantastique. Malgré tout, cela continue de m'inspirer et me motiver à rp. J'aime aussi beaucoup ceux qui offrent libertés et choix aux rolîstes, ne le contenant pas à un seul choix suivant ce qui est disponible. 

Et le type de personnages que tu préfères jouer ?

J'aime beaucoup jouer des personnages que j'aime appeler des "bébés". Ils seront souvent assez naïfs au début de leur aventure, n'y connaissant quasiment à rien en dehors de ce qu'ils ont appris depuis leur zone de confort, mais évolueront en même temps que les rp. J'aime faire évoluer mes personnages grâce aux autres personnages et à ce qu'ils peuvent apporter ! C'est pour moi l'une des possibilités les plus plaisantes du rp, s'entraider à évoluer et s'améliorer ! En réalité, je fais des histoires très sobres et je laisse mon personnage évoluer aux grés des rps. Si il finit par sombrer à la haine et la violence, ça arrivera. Si il doit devenir le sauveur d'un village, tant mieux ! Je déteste prévoir l'évolution d'un personnage

Au contraire, les contextes qui ne t'inspirent jamais ?

Les contextes n'offrant aucune liberté. Par exemple, tu entres dans un groupe et seulement, le forgeron est disponible donc soit tu prends ce rôle soit tu es refusé. J'estime qu'on doit pouvoir créer un personnage convenant à nos envies et préférences tant que c'est logique dans le contexte des rp. Si j'ai envie de faire un garde ou même un simple voyageur, pourquoi devrais-je obligatoirement être un forgeron ? J'aime le rp pour sa liberté.

Et les personnages que tu ne te verrais surtout pas jouer ?

Je pense être assez diversifié mais si il y a bien un archétype que je ne pourrais pas jouer seraient plutôt des personnages bandits donc qui pilent, violent et tuent pour le plaisir ou parce que "c coul detr mechan".J'ai déjà jouer des assassins, par exemple, mais ils faisaient ça parce que c'était son gagne pain, pas par hobby.

Y a-t-il un/des archétype(s) particulier(s) de personnages que tu apprécies particulièrement (chez les autres rôlistes) ?

Pas vraiment mais j'aime beaucoup les femmes fortes. Celles qui brisent les préjugés sur la femme et prouvent que même elles peuvent décider de leur destin ou dépasser leurs homologues masculins. Je dirais que justement, j'aime les personnages brisant les préjugés ou stéréotypes, de manière générale. J'aime aussi les personnages qui ne sont pas forcément surpuissants ou destiné à sauver le monde, qui vivent sobrement ou même, un simple voyageur se retrouvant mêlés à des enjeux bien plus important que sa quête personnelle, malgré lui.

Au contraire, y a-t-il des personnages dont tu as horreur de jouer avec ?

Ceux qui sont méchants parce que c'est cool d'être méchant ou gentil parce que c'est pas bien d'être méchant. Je les trouverais souvent inutile ou fade. Ils n'apportent rien et tu n'en tires rarement quelque chose de plus intéressant que "On a volé mon goûter quand j'avais 5 ans. J'ai donc décidé de détruire les heures de goûter" . Bref, les personnages vident de sens ou d'intérêt en général.

Raconte-nous comment se passe le processus de création de personnage pour toi ? Comment trouves-tu l'inspiration ?

Je trouve souvent l'idée qu'il me plaît puis à partir de là, je réfléchis à son caractère jusqu'à ce qu'il me convienne et ne soit pas trop redondant par rapport à mes autres persos. Ensuite, je lui trouve un avatar convenant à son caractère et attitude que je lui imagine pour une question de logique. 

Quel est ton rythme d'écriture ?

Je dirais que je suis assez rapide si j'ai l'inspiration pour ma réponse.

Tu as dû déjà te retrouver en panne d'inspiration. Comment t'en sors-tu ?

J'attends ou je me creuse les méninges jusqu'à trouver une idée pouvant être exploités et être intéressantes mais je ne pense pas avoir réellement vécu de grosse panne. J'ai toujours réussi par finir par me débloquer.

Pour toi, qualité = quantité ?

Pas du tout. Un post pourrait faire 35 lignes mais pour autant n'apporter rien de bien ou d'intéressant. Peu importe la taille du post, tant qu'il apporte quelque chose au rp, c'est gage de qualité pour moi

Quelle a été ta plus grande honte en RP ?

OOF, j'en ai beaucoup mais mes plus grosses hontes en rp sont d'avoir jouer des personnages de mangas ou jeux vidéos dans des contexte qui ne s'y prêtait absolument pas ! XD Genre Link dans le monde moderne suite à une téléportation mystique et se retrouve lié à Sora de Kingdom hearts. J'avais 15 ans ok...

Au contraire, ta plus grande fierté ?

Un vampire originaire d'une famille noble. La famille était crée de toutes pièces avec quelques amis et le plot était super abouti ! Aujourd'hui encore, je le joue.


Beryl

Inventaire


Aller, j'ai pas encore fini mon perso mais ça peut être pas mal comme exercice pour mettre quelques idées en place et se rendre compte !
En attendant ton post est très intéressant et je trouve très sympa tes démarches. Oui, toutes.

Depuis combien de temps as-tu commencer le RolePlay sur forum ?
Je suis mauvaise en date, mais je crois que ça date d'il y a 8 ou 10 ans, avec une énorme pause d'environ 6 ans. C'est sporadique. Et quand je n'ai pas fait de RP forum j'ai masterisé un JDR classique de table régulier et suivi pendant 2 ans. C'était un viel ébauche de monde que j'avait écrit au lycée et que j'avais repris et réadapté pour le JDR et à l'histoire des personnages de mes joueurs.

Comment l'as-tu découvert ?

Via des amis. On m'en a parler pendant pas mal de temps et puis un jour par curiosité j'ai essayer et j'ai accrocher ! Autant aux systèmes qu'aux gens que j'ai rencontrer.

Quels sont les genres de contextes qui t'inspirent le plus ?

N'ayant pas fait beaucoup de RP forum je saurais pas trop dire, mais j'ai fait autrement un peu de JDR en joueuse et en maitresse de jeu. Si on reprend tous les univers fait et mes propres lectures : clairement fantasy, fantastique et un peu de science fiction. Mais pour la SF ça reste récent.
Pour la fantasy et le fantastique ce qui me plait le plus je dirais : c'est la manière dont on joue avec les règles. Ça sort du cadre réaliste et ça laisse une plus grande liberté pour aborder différents thèmes et mettre en place différentes situations qu'on aborderait pas autrement. Tout en restant dans le cadre du plausible et d'un minimum de logique bien sûr. Je pense que me connaissant si on me propose des Dragons traders dans un New York post apo gouverné par une société capitaliste-anarchiste je vais avoir du mal...
Mais le petit flou que ça apporte, les questions qu'on peut se poser sur les contextes et leurs conséquences, je pense que c'est ça qui me plait le plus.

Et le type de personnages que tu préfères jouer ?
Hm, de manière générale, des femmes : pour la simple et bonne raison que je m'identifie plus facilement et que ça me permet de questionner d'un côté toutes les différentes façon de l'être. Aller je vais détailler un peu ma vie : j'ai toujours eut du mal à me reconnaitre dans l'image de la féminité qu'on me renvoi de manière générale. Je ne me reconnais pas dans les exemples qu'on me propose et du coup ça me perd un peu, par rapport à ça j'ai jamais trop su comment me placer. Et du coup je suis passé par différentes phases. On a eut le rejet total et catégorique des clichés féminins : haine du rose, haine du "girly" et du mignon, haine de la douceur etc. Ce qui est un peu bête par ce qu'au fond j'aime bien un peu tout ça sans que ça me caractérise entièrement. BREF ! Rejet de tout ça pour pas être perçue comme idiote ou superficiel (ouais on la sent la misogynie intégrée). Du coup ça m'a surtout donner envie de jouer des personnages féminins "forts" mais c'était je penses terriblement clichés... à base de personnages qui ne parle pas ou peu, qui se montre souvent fermé et dont la force physique et de caractère est une des caractéristique principales. Mais clairement ça ne m'a mené nulle part et j'ai eut du mal à jouer ce type de persos. Donc pendant ma grosse pause ça a été le moment de réfléchir un peu sur moi, sur mon image, sur mon imaginaire de la femme et de la féminité. Et maintenant j'ai toujours envie de jouer des femmes, mais surtout des femmes humaines et pas clichés. Avec pleins de goûts différents etc. En soit, juste des être humains mais identifiées femmes quoi... Moins me prendre la tête avec l'image et plus me creuser sur le background et la psychologie du personnage.

Au contraire, les contextes qui ne t'inspirent jamais ?
Pfouah... Je sais pas trop mais si je devais réfléchir au sujet je dirais... Les contextes bourrés de clichés et de premier degré. Du coup je catégorise sûrement mais les contextes lycéens par exemple. Ou la fantasy de base un peu trop copier sur le seigneur des anneaux qui n’apporte rien de plus et n’approfondis pas plus que "les elfes et les nains ils sont pas copains." Je caricature de fou mais en vrai c'est ce genre de contexte je pense qui ne m'inspire rien. Le genre d'histoire qui n'apporte rien et qui se contente de clichés pas approfondit.

Et les personnages que tu ne te verrais surtout pas jouer ?

J'en sais trop rien. Les personnages peut être un peu trop comiques porté sur la vanne et l’insouciance. Déjà par ce que ça c'est un peu moi, et que j'ai envie de jouer des personnages qui me font voir les choses un peu différemment. Je me joue déjà tous les jours, je me connais, du coup je veux jouer autre chose. Du coup les persos que je me verrais pas jouer : des persos qui me ressemblent trop.

Y a-t-il un/des archétype(s) particulier(s) de personnages que tu apprécies particulièrement (chez les autres rôlistes) ?

Je. Sais. Pas.
Je pense que j'ai pas spécialement une grande expérience pour répondre correctement à la question. Du coup plus au niveau des rôlistes, ceux avec qui j'apprécie de jouer avec : Les gens avec qui je peux discuter tout simplement. Ça me gène pas du tout d'avoir des désaccords avec les autres du moment que la discussion est possible et que chacun respecte les opinions de l'autre.

Au contraire, y a-t-il des personnages dont tu as horreur de jouer avec ?

Ah ça je sais : les personnages qui ne laissent aucune porte de sortie. Ceux beaucoup trop puissant ou omnipotent et qui du coup laisse peu de manœuvre derrière. Ou ceux qui ne me donne pas matière à répondre derrière.
Et pour les joueurs : bah ceux avec qui on ne peux pas discuter du coup. Et si on couple les deux alors là... ça réduit fortement les perspectives de jeu.

Raconte-nous comment se passe le processus de création de personnage pour toi ? Comment trouves-tu l'inspiration ?
Au début, en tant que toute novice c'était : j'avais une idée en tête, je dessinais le personnage (en tant qu'artiste j'ai surtout un gros visuel en tête qui m'obsède un peu le temps que j'arrive à le poser) et une fois ça fait il y avait toujours quelques grandes lignes mais vraiment pas plus. Une fois que j'avais ça je partais en écriture automatique, je relisais une ou deux fois, je corrigeais et basta. Ça laissait pas vraiment la porte ouverte à de grandes perspectives de jeu surtout pour moi. Avec le JDR j'ai appris à faire des fiches un peu plus complète en écrivant déjà mes grandes lignes, en me posant des questions aussi du type : quel est le but de mon personnages, quelles sont ses réactions dans telle ou telle circonstances. Et là pour le perso sur ce forum j'y vais hyper doucement et c'est long mais j'ai d'abord fait une grande fiche avec pleins de questions/réponses, plus des petits paragraphes de note et d'idée. Puis j'ai fait une v1 en écrivant une enfance qui sert plus ou moins de base au background et à la psychologie du perso qui doit évoluer, puis une adolescence en transition avant de parler de son passage à l'âge adulte comme une sorte de conclusion ouverte. Pour le moment on en est à une moitié de 1 chapitre de la v2. J'y vais super lentement mais j'ai envie de me laisser le temps de réfléchir à mes thèmes et d'écrire ça sans me presser et me retrouver bouchée et sans inspiration au 2ème RP.

Quel est ton rythme d'écriture ?

Sporadique. Des fois ça me prend comme ça et je fais et ça fait du bien. Et des fois je bloque par ce que j'ai l'impression de pas savoir quoi raconter. Dans ces cas là j'aime bien llâcher le truc et faire autre chose pour chercher des idées et de l'inspiration : donc je lis, je mate beaucoup trop de séries, des films, je joue aussi. En fait je tache de faire comme une petite éponge : je me plonge dans tout un tas de choses et je vois ce que j'en sors.
Mais de manière générale je crois que j'ai un peu du mal avec l'écriture : mon cerveau n'affiche que des images alors je dois pas mal réussir à comprendre ce que j'imagine et surtout le décrire. En fait j'ai d'abord le réflexe et l'envie de passer par le dessin et du coup l'écriture ça me demande un petit effort en plus. A quand le RP en BD ?

Tu as dû déjà te retrouver en panne d'inspiration. Comment t'en sors-tu ?
Hm, je crois que j'ai répondu à la question. Je vais me gaver de pleins de créations : arts, musique, cinéma, littérature, BDs. J'avale un peu tout de manière boulimique en décortiquant un peu ce que je vois et souvent ça fait pop de nouvelles idées ou de nouvelles pistes. C'est un peu une manière de recharger les batteries.

Pour toi, qualité = quantité ?
Pour être honnête au début oui. Et du coup j'étais assez frustrée par ce que je n'arrivais pas à écrire de longs post ou autre dans lequel je m'étendais sur ce que je voulais raconter. J'allais droit au but sans trop chercher, notamment la nuance et du coup je trouvais mes posts un peu nul. Avec du recul je me rend compte que s'étaler pendant 3 pages ne veut pas dire que les 3 pages sont passionnantes et que il vaut mieux adapter la longueur à nos besoins.

Quelle a été ta plus grande honte en RP ?

Probablement tous mes premiers RPs.  Ah ça devait être cliché et sacrément court par ce que j'étais perdue et que je ne savais pas quoi faire. Du coup j'imagine aussi que je devais pas trop laisser d'ouverture pour les autres joueurs...

Au contraire, ta plus grande fierté ?

Bah pour le coup on sort du RPs forum pour partir sur le JDR que je masterisai. C'est parti d'un coup de tête et j'ai fini par y passer du temps et réussi à accrocher mes 4 joueurs pour presque deux ans. Et bien qu'au niveau du jeu j'ai eut du mal à l'équilibrage j'ai eut que des bons retours sur le background et l'histoire. Tellement que j'avais adapté un one shot pour débutant lors d'une soirée pour le nouvel an et il faut croire que c'était pas dégueu par ce que un truc qui me rend fière de fou c'est que ça a inspiré un des joueurs présent qui est animateur auprès d'enfants et a mis en place des petites sessions de JDR avec les petits pour leur faire découvrir.


Arkaï

Inventaire

  • Dague Sheikah
  • Arc Sheikah

Depuis combien de temps as-tu commencer le RolePlay sur forum ?
Depuis que les montagnes sont des montagnes, depuis que le soleil s'est levé sur ce monde, depuis les temps anciens où la Lune était encore immaculée... Bref, ça doit faire en gros une quinzaine d'années.

Comment l'as-tu découvert ?
HJ, surtout et avant tout.

Quels sont les genres de contextes qui t'inspirent le plus ?
Pour l'instant la fantasy c'est la base à laquelle je me suis toujours accroché. Même quand j'allais ailleurs que sur HJ, j'ai fait Seigneur des Anneaux, Game of Thrones, des univers originaux... Une vague tentative dans la SF n'a rien donné mais j'aurai été curieux. En gros, j'ai surtout besoin que ça soit LE PLUS LOIN POSSIBLE de mon quotidien. Si c'est pour jouer un collégien, ça va, je l'ai été, j'ai détesté, c'est bon. Magie ou pas, fantasy ou pas, j'ai surtout besoin de ne pouvoir me raccrocher à rien de réel.

Et le type de personnages que tu préfères jouer ?
Je pourrais prétendre que j'ai pas de préféré mais inconsciemment, je me retrouve souvent à jouer des persos jeunes, mecs, nobles, avec des cheveux longs, et plutôt balèze au combat avec un titre important. Donc bon, je crois que des persos comme Aragorn ou Jon Snow m'ont un peu trop inspirés au fil des années. Et ça risque de se revoir un peu dans Arkaï. Mais si y a un second perso, ça sera une autre tisane.
Au fond je pense que j'avais besoin à la fois d'installer une distance avec des personnages qui seraient pour moi des héros ou au moins des figures romanesques fascinantes à mes yeux, tout en ayant la possibilité d'y mettre des choses bien à moi. Llanistar et Ririk, plus que Ganondorf, ont vraiment été un moyen pour moi d'avancer, sur moi moi-même et mon rapport au monde, a travers l'écriture. Généralement, ces personnages sont porteurs de thèmes, que je développe au fil des rps et des événements. Et je trouve ça fascinant à quel point je trouve, en jouant, des réponses à mes propres questions. J'ai de gros espoirs pour Arkaï, à ce niveau là.

Au contraire, les contextes qui ne t'inspirent jamais ?
Comme dit plus haut ; le réel. Le lycée, mais avec des pouvoirs. La vie quotidienne, les trucs plan plan, le dating simulator où le seul but c'est de faire baiser les persos entre eux, n'importe quoi d'inspiré d'un J-RPG, Harry Potter et dérivés... Ca fait beaucoup.
Globalement, je fais une grosse différence entre les contextes carton pâte et les vrais univers. Tolkien par exemple, c'est un vrai univers ; y a une histoire, une logique, un fonctionnement cohérent. Tu peux pas en retirer des éléments comme ça. Les contextes carton pâte, c'est ceux qui n'offrent qu'un décor de cinéma : dés que tu creuse un peu, tu te rend compte qu'il n'y a plus rien parce que l'auteur n'a imaginé que le strict minimum. Je vous laisse deviner laquelle des deux catégories je préfère :v

Et les personnages que tu ne te verrais surtout pas jouer ?
Un perso tout gentil, niais et timide. Ou bien un perso sans aucune influence, qui se baladerait juste dans des rps sans chercher à accomplir quoi que ce soit.
Plus généralement jai eu du mal à jouer les persos qui s'écartent trop de ce que je suis ; genre des femmes, ou des non humains. Pas par dégoût ou haine, mais pas pure peur d'être à côté de la plaque. Vu que j'aime bien développer les p'tites habitudes, des petits faits banals, dans mes rps, je crains de pas coller du tout au ressenti d'une femme ou d'un homme-poisson (même si aucun zora ne viendra m'engueuler je crois). Et du coup ça me bloque pas mal en général. Mais plus ça va et plus je suis tenté d'aller dans cette voie. Si Ririk mourrait, j'avais un projet de perso femme (une devin fanatique, ça aurait eu trop la classe) pour le remplacer... we'll see !

Y a-t-il un/des archétype(s) particulier(s) de personnages que tu apprécies particulièrement (chez les autres rôlistes) ?
Ceux qui, au contraire d'un archétype lambda, réussissent à me surprendre.
Globalement j'aime les persos auxquels j'arrive à croire. C'est arrivé souvent qu'un joueur imagine son perso à partir d'une grande idée et qu'il en dévie pas d'un iota. Dans tous les rps de ce perso, il fait la même chose, du réveil jusqu'au coucher, 365 jours par an et ça... J'ai du mal. J'adore voir un personnage au 36e dessous, et puis dix rps plus loin, tout défoncer tellement il a la niaque. J'aime bien quand un perso s'est coupé la joue en foirant son rasage, ou quand il est de sale humeur dans un rp parce qu'il a passé une journée de merde. En bref, j'aime les persos "vivants".

Au contraire, y a-t-il des personnages dont tu as horreur de jouer avec ?
Ceux qui n'ont aucune initiative et qui se laissent porter par tout.
Pour le coup ça marche autant pour les personnages que pour les joueurs, vu que c'est souvent lié. Mais y a rien de plus chiant que de faire tout le boulot en terme d'idées et d'initiatives dans un rp, pendant que l'autre se contente de "oui" ou "non".
Autrement, bah, en miroir avec le point du dessus, quand un perso est unidimensionnel, une coquille vide qui n'évolue jamais... On s'emmerde quoi !

Raconte-nous comment se passe le processus de création de personnage pour toi ? Comment trouves-tu l'inspiration ?
Ca varie. Généralement je vais avoir une inspiration subite à partir d'une idée, parfois devant un visuel. L'idée derrière Arkaï est née avec ma découverte de l'oeuvre qui est devenue mon avatar ; Un Ganondorf "à la japonaise". De là est venu l'idée qu'il serait élevé par les Sheikahs, selon des préceptes inspirés des Samuraïs... Llanistar a été remanié si souvent qu'on peut dire qu'il a été en création pendant deux ans avant de se stabiliser. Aedelrik venait d'une volonté de ma part d'aller en contrepied ; j'avais souvent des persos qui faisaient la loi et qui étaient haut dans la société ; je voulais jouer un personnage à l'opposé de ça.
Donc l'essentiel c'est l'idée de base. Après, j'essaye de créer un squelette, avec un caractère, une personnalité et un contexte dans lequel le perso va vivre sa vie avant que je le joue réellement en rp. Je me documente, je lis beaucoup, je mate des films, et je fais un p'tit collage avec plein de trucs cools qui m'ont plu jusqu'à ce que le résultat soit suffisant pour qu'il y ait du jeu. De toute façon, souvent, mes persos finissent assez loin de là où je les avais fait commencer.

Quel est ton rythme d'écriture ?
Ca varie. Selon si je suis inspiré, si j'ai le temps, si je suis dans une période où l'écriture m'est facile ou non...
Ca peut aller de deux posts par jour si je suis méga hypé, jusqu'à rien pendant 1 ou 2 mois. Mon rythme de croisière c'est sans doute un post tous les 2/3 jours. Je m'adapte aussi à la personne en face. Je sais que ça peut être stressant d'être lent face à quelqu'un au taquet.

Tu as dû déjà te retrouver en panne d'inspiration. Comment t'en sors-tu ?
Parfois, c'est le rp tout entier qui est pas ouf et là bah y a pas de secrets, faut essayer de secouer le cocotier ou bien abréger au plus vite.
Dans le cas d'un simple blocage ponctuel, il suffit généralement de pas forcer, de changer d'air, d'abandonner les idées qui marchent pas et de changer d'angle ; Parfois la solution me vient d'un bouquin ou d'un film. Parfois le simple fait de me dire "Et si j'y allais plutôt comme ça ?" est assez pour remettre la machine en marche.

Pour toi, qualité = quantité ?
Oui et non. La littérature est pleine de chef d'oeuvres de concision comme de faconde (et bam, je balance du mot qui existe que dans le dico). Y a autant de beauté dans Hemingway et son "less is more" que dans Proust qui en faisait des caisses. Le tout c'est surtout de donner du jeu, de se faire plaisir et d'aller au bout des choses. Si ça passe par 10 pages words, ou par 30 lignes et bah c'est comme ça. Après, mon goût personnel va vers la quantité. Plus c'est long, plus je vais trouver de matière à utiliser, et avec laquelle m'amuser. Donc forcément, par gourmandise rpique, j'ai tendance à aimer quand on est généreux avec moi.

Quelle a été ta plus grande honte en RP ?
Ce foutu évent où je me suis retrouvé par un jet de dés foireux à m'affronter moi même, avec Llanistar et Ganondorf. Heureusement qu'Orpheos était avec moi pour pas que ça soit le pire moment de gêne de toute ma carrière de rp. Je vous jure que y a rien de pire que de répondre à son propre post comme impression de solitude.
Ca et le premier évent du château, avec Francis, où Altaranth a fini par se taper contre des pnj tellement personne en avait rien à battre de lui. Mais bon, je pense que c'était plus dû au fait que c'était un bordel sans nom.

Au contraire, ta plus grande fierté ?
Pas loin de dix ans de Ganondorf, c'est pas si mal, même si j'aurais pu faire bien plus si j'avais vraiment recréé le perso à ma sauce. En tout cas j'espère que j'ai accompli de quoi être un peu fier, même si ça reste un sentiment compliqué chez moi x)
Autrement, ma fierté collective c'est qu'on est toujours là et que c'est toujours autant un plaisir de fou de jouer avec mes rplayers préférés (ils se reconnaîtront <3). J'ai vu tellement de forums s'effondrer pour moins que ça, ou des communautés se split sur des conneries... Nous on tient bon et on s'amuse encore, que demander de plus ?


Célyse

Inventaire

  • Wakizashi
  • Aiguilles de jet (senbon)

Depuis combien de temps as-tu commencé le RolePlay sur forum ?
J'ai commencé à faire du vrai RolePlay forum avec Hyrule's Journey, aux alentours de mes 15 ans. Avant ça, c'était du flood intempestif ! Après, j'ai eu des périodes très prolifiques, notamment autour de mes 17-18 ans, puis vers 21-22 ans. Entre ces années là, j'ai eu beaucoup de passages à vide, où j'avais plus assez d'énergie pour faire du RP forum. Dans ces périodes de creux, j'ai continué à faire du roleplay en duo avec la joueuse de Samir (qui est ma petite-amie), principalement sur des canaux privés. On écrit beaucoup entre nous depuis nos 17 ans et je pense qu'on continuera tant qu'on restera ensemble, même si on a aussi des passages à vide par moments (forcément) !

Comment l'as-tu découvert ?
C'est HJ qui m'a lancé là-dessus pour de bon, et j'ai jamais vraiment quitté cet univers car les gens de la communauté sont devenus mes ami.e.s IRL ! Sinon, de mes 15 à 17 ans, j'ai également suivi un joueur nommé ShinKitsune, qui a fondé 2-3 forums hors HJ, sur des thématiques un peu futuristes. Le dernier forum (il s'appelait Riotopay'K ou un truc du genre, me demandez pas pourquoi) m'a permis de créer mes protagonistes avec la joueuse de Samir, avec lesquels j'aimerais bien écrire un roman un jour. J'ai aussi été sur un forum de vampires et de loup-garous sur cette période, mais j'en garde des souvenirs très flous.

Dans l'ensemble, je pense que je continue à RP parce j'aime écrire avec mes proches ! Je ne fais donc pas du role-play pour le pur plaisir du jeu, je le fais simplement parce que j'aime jouer avec des gens que je connais déjà et que j'apprécie. Mon plaisir pur du jeu, je le retrouve ailleurs, notamment en écrivant seule, et aussi dans le théâtre (je dirige une association à projets dramatiques, même si là encore une fois, je le fais avec des gens avec qui j'apprécie travailler). Je suis donc plutôt casanière dans mon approche du RP, la communauté HJ et le RP en duo avec ma copine me suffisent (pour le moment) !

Quels sont les genres de contextes qui t'inspirent le plus ?
J'ai testé des univers héroïc-fantasy / médiéval, mais aussi des univers un peu mafieux & des univers futuristes en RP forum, et j'ai tout apprécié. En RP à deux, on a notre casting de personnages avec qui on a pu tester toutes sortes de contextes : beaucoup d'héroïc fantasy évidemment, mais aussi des univers plus "réels", notamment lycées / universités, et c'était chouette car c'était assez cathartique vis-à-vis des difficultés IRL et des traumas qu'on a rencontré à cette période de notre vie : on a pu rejouer les mêmes problématiques mais avec des approches différentes. Etant une romantique à mes heures perdues, j'apprécie les histoires d'amour qui mettent du temps à se développer (ce qu'on appelle "slow burn" en fanfiction), et qui évoluent de façon organique, dans un contexte suffisamment travaillé pour pouvoir être déconstruit par la suite. J'ai aussi eu ma période post-apo, mais en partant d'un univers plus proche du nôtre, et c'était aussi bien sympa. Bref, tant que c'est bien construit et qu'il y a matière à creuser, je suis pas difficile.

Et le type de personnages que tu préfères jouer ?
J'ai principalement joué des hommes cis pendant mon adolescence, étant donné que je n'arrivais pas à me placer moi-même dans l'image de féminité que la société me renvoyait à l'époque. A mes 18 ans, j'ai tenté de diversifier mon casting de personnages, et même si j'ai aujourd'hui toujours beaucoup de personnages hommes (cis comme trans pour le coup), j'ai aussi plus de figures féminines et des personnages non-binaires qui se sont rajoutées au lot. Ils sont, pour la très grande majorité d'entre eux, queers et non-caucasiens (comme leurs deux mamans hihihi).

Une grande majorité de mes personnages partagent à la fois une très forte détermination, et une fragilité de même ampleur. Je suis absolument convaincue que connaître la peur et le rejet forme les esprits les plus combattifs, tout en leur laissant beaucoup de bagages émotionnels à gérer derrière. Mes personnages n'ont donc pas forcément un passé tragique derrière eux, mais iels sont en lutte contre des éléments qu'on partage en tant qu'humanité, à savoir : les rapports de force entre les gens, le regard et le jugement des autres, le poids de la pression et des attentes familiales... Bref, on peut dire que ce qui m'intéresse le plus, c'est le cheminement psychologique de mes personnages. Au bout du compte, le contexte et l'environnement m'importe peu, tant que je peux creuser ces aspects communs à tous. Et oui, peut-être que j'aime bien les voir lutter contre eux-mêmes ! Ce sont un peu mes angsty babies x')

Au contraire, les contextes qui ne t'inspirent jamais ?
Je dirais, les environnements très manichéens, où n'y a pas de sens d'être méchant et encore moins de sens d'être gentils. Un contexte de guerre ouverte, avec deux camps en opposition, est justement intéressant dans la mesure où chaque camp est persuadé d'être le "bon" camp. Au delà de ne pas apprécier la méchanceté gratuite, en fait je n'y crois pas du tout. La pire (et par conséquent la meilleure) cruauté, c'est la cruauté contextuelle.

Et les personnages que tu ne te verrais surtout pas jouer ?
Je n'ai pas vraiment un "type" de personnage que je n'aimerais pas jouer. Un grand naïf ou un personnage très simple pourrait être passionnant à jouer dans un contexte complexe et mouvementé, avec des enjeux très forts et contradictoires, car c'est dans ces genres de moments à forte tension où on se révèle sous des aspects inattendus et imprévisibles. C'est en se retrouvant acculé.e qu'on se dévoile. En revanche, je m'amuse moins à jouer des personnages qui ne réagissent pas du tout face à ces différentes tensions. S'ils ne parviennent pas à évoluer et à se renouveler, souvent parce qu'ils sont trop fixés dans leur façon de voir les choses, ça me lasse au bout d'un certain temps. Après, j'essaie toujours de trouver le point ou l'axe qui permettrait au personnage de se remettre en question. C'est souvent d'ailleurs les plus obstiné.e.s qui ont une crise existentielle la plus violente. Bref, que du fun <3

Y a-t-il un/des archétype(s) particulier(s) de personnages que tu apprécies particulièrement (chez les autres rôlistes) ?
J'aime bien les personnages qui dépassent un peu ce qu'on attendait d'eux initialement ! Même un personnage un peu cliché a le potentiel de devenir tout autre chose, et c'est cette évolution que j'apprécie. Si celle-ci reste cohérente et ne trahit pas la nature même du personnage, bien sûr (même si en RP parfois, on peut facilement se laisser entraîner sous le coup de l'enthousiasme !) Sinon, j'aime beaucoup quand d'autres joueurs que moi présentent des personnages issu.e.s de "minorités" (ethnique, sociale, de genre, d'orientation sexuelle, en situation de handicap, etc etc) et qui ne soient PAS DES PUTAIN DE CLICHES. Que ce soit bien écrit, respectueux, et réaliste. Pas victimisant non plus, je connais suffisamment de situations larmoyantes IRL pour qu'on singe ma vie dans la fiction. Mais ouais, et sinon j'ai un faible pour les femmes écrites normalement, c'est à dire sans insistance particulière sur leur genre, avec leur individualité et leurs différences à la fois physiques et psychologiques. Kudos si c'est pas la même image copiée collée et recrachée de "la nana badass" qu'on trouve dans tous les bouquins young adult. Parce que je déteste les attentes irréalistes et que je suis très, très gay. :')

Au contraire, y a-t-il des personnages dont tu as horreur de jouer avec ?
Plus que des personnages, je n'aime pas trop jouer avec des personnes qui sont incapables de respecter les miens. C'est toujours difficile de bien doser la part de jeu à fournir à la personne d'en face, mais je peux bien m'amuser même avec une personne qui donne moins. En revanche, une personne qui tire complètement le RP dans la direction qu'elle souhaite, sans en discuter au préalable avec moi, et tout en marchant complètement sur la personnalité de mon personnage ? Autant dire que j'abrège le RP comme je peux ! Personne ne mérite de devenir le faire-valoir de quelqu'un d'autre, il faut une équité dans un partenariat de jeu (comme dans n'importe quel partenariat d'ailleurs). Mais bon, ça m'est si peu arrivé que je m'inquiète pas trop d'en rencontrer !

Raconte-nous comment se passe le processus de création de personnage pour toi ? Comment trouves-tu l'inspiration ?
J'ai souvent une idée assez succincte de ce que j'ai envie de jouer, que ce soit un type de personnage ou une structure contextuelle dans laquelle celui-ci peut évoluer. Pour donner un exemple, Célyse m'est venue parce que je voulais une femme-médecin acupunctrice. Très vite, je l'ai imaginée un peu introvertie, pas très loquace, un peu timide, en essayant de la placer en relation avec mes autres personnages. Je l'imagine bien d'ailleurs avoir un petit crush pour Luka de HJ OoT, étant donné que celui-ci a le flirt facile et parle bien...! Bref, après ça, je me suis un peu émotionnellement attachée à elle x') J'ai alors essayé d'imaginer une raison pour laquelle elle voyagerait, et c'est là que m'est venue l'idée d'une fille issue d'une région un peu paumée, cherchant à sauver son village d'une épidémie. Je savais donc à partir de là qu'elle serait très attachée à sa famille, et c'est cet aspect là que j'ai envie de creuser avec elle au fil de ses aventures. La pression de réussir à sauver sa famille, la quête impossible du remède miracle, la question de l'individualité face au collectif. Après ça, j'ai gribouillé un peu pour saisir son design, j'ai réfléchi à son équipement. Puis j'ai pensé à ce qu'elle faisait au quotidien, des petits détails comme sa façon un peu austère de vivre, le fait qu'elle néglige ses cheveux et qu'elle ne possède pas beaucoup de biens, ce qu'elle pouvait troquer pour continuer à voyager. Je discute en fait énormément du personnage dans le processus de création, ma petite-amie est parfaite pour ça parce qu'on habite ensemble ALORS ELLE NE PEUT PAS S'ECHAPPER MWAHAHA

Quel est ton rythme d'écriture ?
Je m'adapte selon le rythme de la ou des personnes avec qui je RP. Généralement quand tout le monde est motivé, on surfe sur 1 post par jour et par personne ! Après, ça m'est aussi arrivé d'avoir des périodes de creux. Souvent quand la vie IRL commence à me bouffer de l'énergie et/ou du temps.

Tu as dû déjà te retrouver en panne d'inspiration. Comment t'en sors-tu ?
Je fais autre chose en attendant. Je pense que ce qui m'arrive le plus fréquemment, c'est de me retrouver frustrée parce que la personne d'en face n'est plus inspirée. Du coup je trouve de quoi m'occuper ailleurs aussi ! Mais sinon, je pense que mon plus grand ennemi reste LA FLEMME. Je peux avoir encore plusieurs idées derrière la tête pour faire évoluer tel ou telle personnage, mais il suffit que je me pose derrière Netflix pour que je me perde et que je ne revienne plus... C'est un peu mes Bois Perdus personnels !

Pour toi, qualité = quantité ?
Absolument pas, même si j'ai beaucoup confondu les deux par le passé. Je me suis beaucoup enorgueillie de la longueur de mes posts dans des précédents RP, mais en réalité aujourd'hui, j'ai envie d'être plus synthétique et plus efficace. Moins de tournures de phrases compliquées, j'écris pas un roman ! Et plus de jeu à donner à la personne d'en face, pour pouvoir mieux construire ensemble, et plus rapidement. Ca peut être décourageant aussi, de devoir se taper un énorme pavé et de savoir qu'il va falloir reprendre tous les éléments dans son prochain post, avant de proposer ENCORE AUTRE CHOSE EN PLUS ! Bref, mon nouvel objectif, c'est de finir tous les RP que je commence ;)

Quelle a été ta plus grande honte en RP ?
Entre mes 17 et 18 ans, j'ai créé beaucoup de personnages avec lesquels j'écris encore, et que j'aime du plus profond de mon coeur. Mais leur première version est définitivement une source de honte quand j'y repense maintenant, notamment parce qu'à l'époque, j'avais une vision très romancée de certains sujets difficiles, comme par exemple LA DEPRESSION, LA MORT, LE SUICIDE, BREF, j'étais une adolescente ultra edgy (et peut-être pas non plus hyper bien dans sa peau)...! Aussi, et ça j'ai du mal à me le pardonner, j'ai beaucoup pêché par ignorance. J'assumais pas du tout mon attirance pour les filles à l'époque (alors même que J'ETAIS DEJA EN COUPLE AVEC MA COPINE), j'avais une vision complètement clichée de la communauté LGBTQ+, et j'avais en plus un personnage trans que je respectais carrément pas, parce que j'étais complètement transphobe et que je me rendais même pas compte de ce qui allait pas ! Après bien sûr, au fil des années j'ai évolué, je me suis renseigné sur ces sujets, j'ai rencontré et discuté avec des gens concerné.e.s, je suis aussi bien plus en paix avec moi-même... Donc oui, aujourd'hui, je suis fière de ce que ces personnages sont devenus ! Mais si on pouvait oublier la première version d'eux, ça ferait ma journée :') Et j'espère que la joueuse de Samir emportera ce secret dans sa tombe (parce que sinon, moi aussi j'ai masse de dossiers sur elle et ses persos de l'époque u_u)

Au contraire, ta plus grande fierté ?
Mon personnage Luka, de Hyrule's Journey OoT. C'est une ex-princesse en fuite, qui s'est retrouvé contraint à se travestir en barde et à mener une vie de vagabond sans le sou. J'ai réussi à dissimuler son genre de naissance et son identité pendant quelque chose comme 1 an et demi, et j'en suis ultra fière parce que je suis quelqu'un qui ne sait pas tenir sa langue en règle générale (surtout quand je suis passionnée par le sujet, ce qui était clairement le cas ici !) Le moment où, en RP, je me suis rendue compte que l'opportunité de tout révéler se présentait à moi... Ca a été l'un des moments les plus jouissifs que j'ai eu en RP forum ! Je suis particulièrement fière d'avoir réussi à embobiner l'admin Link u_u Par contre, c'était épuisant de devoir surveiller constamment ce que je disais sur Luka, donc honnêtement si c'était à refaire, je sais pas si j'en aurais la foi : j'ai un peu délaissé Luka après la révélation, une fois que l'euphorie était passée...! Mais rien que pour la tête de l'admin quand je lui ai tout dit, le jeu en valait la chandelle u_u


Ardolon

Inventaire

  • Arc en bois de voyageur
  • Carnet de voyageur

Quand as-tu commencé le RolePlay sur forum ?

À l'époque d'HJ, certains groupuscules avaient un forum dont les membres étaient encouragés à faire du RP, ou en faisait spontanément. Contrairement au forum principal du site, ces initiatives privées apportaient quelque chose de plus communautaire. C'était aussi un bon moyen de s'améliorer car les façons d'écrire et les styles étaient très différents, mais toujours bien organisés.

Comment l'as-tu découvert ?

À l'époque, chaque groupe avait une identité forte (et c'est sûrement toujours le cas ?) donc en rejoindre un était assez logique.

Quels sont les genres de contextes qui t'inspirent le plus ?

Vous savez, je crois pas qu'il y ait de bons ou de mauvais contextes...
De manière générale, je pars du principe que toute histoire contient plusieurs niveaux de lecture. C'est inévitable. Alors, donner du sens, et le faire avec toute la vigueur que permettent les mots, est une sorte de sport ou d'artisanat. C'est la recherche d'un idéal (qui est propre à notre style d'écriture) qui m'inspire.

Quel est le type de personnages que tu préfères jouer et celui que tu n'aimes pas incarner ?

Vous savez, je ne crois pas qu'il y ait de bons ou de mauvais personnages...
Plus sérieusement, j'ai fait des personnages assez différents, avec des objectifs qui leur étaient propres : certains voulaient être puissants à tout prix, d'autres protéger ce qui leur était cher, et même un voulait simplement pousser ses alliés à se dépasser. Je pense que l'idée de ce dépassement est un fondamental pour mes persos, mais à part ça, je m'interdis seulement de jouer des situations ou archétypes que j'estime pas maîtriser.
Par exemple, je vais pas jouer une fille ou un dépressif car je suis incapable de savoir ce qu'il se passe dans leurs têtes !

Y a-t-il des archétypes particuliersque tu apprécies particulièrement chez les autres rôlistes ?

Vous savez...

Au contraire, y a-t-il des archétypes avec lesquels tu as horreur de jouer ?

Il y a bien ceux dont l'orthographe est plus approximative que le contexte qu'ils dépeignent, mais c'est pas un archétype. Ah et ceux qui confondent leur vie personnelle avec celle de leur personnage, ça me donne l'impression d'entrer beaucoup trop profondément dans leur intimité. J'ajouterais les joueurs qui veulent juste être sournois, ceux qui veulent simplement massacrer toute cohérence, ceux qui ignorent ce que fait ton perso, ceux qui estiment être tout-puissants, ceux qui [...]
Bref, je pense qu'il faut être tolérant. :)

Raconte-nous comment se passe le processus de création de personnage pour toi ? Comment trouves-tu l'inspiration ?

J'ai déjà plusieurs archétypes en tête donc la personnalité et les objectifs me viennent assez vite. Ce qui est intéressant, c'est de construire la cohérence pour parvenir à ce résultat. Par exemple, j'avais fait une fois un chef des armées et avait lu pour l'occasion des livres sur les tactiques militaires (notamment Jomini, Clausewitz) ; pour un garde sylvestre, j'avais cherché plein d'information sur la nature (et avait découvert l'excellent livre "la vie secrète des arbres" que je conseille à tout le monde !) mais au final, j'ai fini par abandonner le RP pour... Juste lire et apprendre plein de choses sur le biomimétisme xD .
Une fois que j'ai l'impression de savoir suffisamment de choses, je fais d'abord un résumé des étapes qu'il subira (5 grand maximum) puis un synopsis qui tient sur une page maximum, et ensuite seulement je commence à écrire. Ce qui prend beaucoup plus de temps. :c

Quel est ton rythme d'écriture ?

Très lent, mais je me force à y passer beaucoup de temps pour répondre rapidement. Comme ça, les gens croient que j'ai répondu "dans les 24H" alors qu'en fait, ça faisait littéralement 24H que j'étais sur la réponse ...
D'ailleurs, ca m'est arrivé plusieurs fois de tout supprimer car j'estimais que c'était pas suffisamment bien écrit.

T'es-tu déjà retrouvé en panne d'inspiration ?

Non.

Est-ce que pour toi, la qualité dépend de la quantité ?

Tout à fait. Si une réponse est trop longue, elle est mauvaise. La simplicité est la sophistication suprême et réussir à réduire la quantité de mots est souvent la preuve d'une grande maîtrise.

Quelle a été ta plus grande honte en RP ?

Je me souviens d'un forum pour lequel j'incarnais un chef militaire. Après avoir pensé et mis en place différentes stratégies et de nombreuses tactiques, les adversaires avaient décidé que leurs troupes étaient invincibles et que l'issue était déjà déterminée... En fait, j'ai pas retouché à un forum RP depuis car ça m'a juste dégoûté xD .

Au contraire, ta plus grande fierté ?

[Littéralement 2H de réflexion plus tard]
Aucune idée ...


Zelda

Princesse à la retraite

Inventaire

  • Tablette Sheikah
  • Couteau d'Impa

Pourquoi ne pas corser le jeu avec un petit peu de travail de détective ?
Je vous propose de répondre non pas pour moi, mais pour vous présenter mon co-admin préféré , et il fera ensuite de même pour moi u_u

Depuis combien de temps a-t-il commencé le RolePlay sur forum ?

Pas mal de temps déjà ! Depuis août 2008 si j'en crois la plus vieille présentation RP d'un de ses personnages que j'ai pu retrouver sur HJ. Alors c'est vrai, à ce moment-là il n'a pas fait énormément de RP sur HJ, mais c'était un premier contact et à partir de là il a également fait ses armes sur d'autres forums en parallèle, notamment parmi les Voleurs Bleus. La suite vous la connaissez puisque c'est finalement sur HJ qu'il est resté le plus actif, avec nombre de personnages jusqu'à ceux que vous connaissez aujourd'hui.

Comment l'a-t-il découvert ?

Au final c'est sur HJ qu'il a découvert le RP sur forum, grâce à Ace qui l'y a attiré (merci ). Même si je me suis laissé dire que ça n'était pas son tout premier contact avec la notion de jeu de rôle 

Quels sont les genres de contextes qui l'inspirent le plus ?

"Les bons contextes" 
Blague à part il est plutôt attiré par les contextes post-apo, médiévaux ou antiques, voire même primitifs de plus en plus, et il y a surtout certains contextes qui ne l'attirent pas du tout, mais j'y reviendrai plus tard.

Etant donné son goût pour les détails, il me semble aussi qu'il vaut mieux que le contexte soit bien ficelé et cohérent 

Et le type de personnages qu'il préfère jouer ?

Je vois certains traits qui reviennent souvent dans ses personnages. D'abord le fait d'être plutôt des vagabonds anonymes, rarement sous les feux de la rampe. L'exemple de Link est flagrant puisque même si sa réputation le précède, au final l'homme en lui-même est plutôt ordinaire d'apparence et n'est pas forcément reconnaissable pour celui qui n'aurait pas fait sa connaissance.
Ils sont généralement pauvres également (et je ne parle même pas de Lanre qui n'a aucune notion de monnaie u_u).
Ensuite, ils ont rarement eu une vie facile. Qu'il s'agisse de Lanre qui a dû fuir ses terres natales et dont le clan a été décimé ou Jolan qui n'a clairement pas eu de chance du côté de son père (et c'est un euphémisme ), ils ont souvent traversé nombre d'épreuves. Et malheureusement pour eux, ça ne s'arrange pas toujours au cours du RP 

Ceci dit je suis souvent étonnée par l'éventail de personnages qu'il arrive à jouer entre les mains par exemple du Narrateur et admirative du nombre de petits détails inventés à la volée pour développer même de simples PNJs 


Au contraire, les contextes qui ne l'inspirent jamais ?

"Les contextes de merde" 
Et de façon un peu moins subjective et plus détaillée les contextes de lycée notamment, ou de façon générale ceux où les personnages sont trop jeunes ou qui risquent de manquer d'enjeux.
Il risque aussi de trouver moins d'occasions de se renouveler dans un contexte en huit clos, alors offrez lui des grands espaces pour laisser exprimer toute sa créativité 

Et les personnages qu'il ne se verrait surtout pas jouer ?

Je doute qu'il soit amusé à l'idée de jouer des personnages qui roulent sur un peu tout, et de façon générale ne rencontrent pas de problèmes/difficultés ou les résolvent trop facilement. Il ne serait pas non plus emballé pour jouer un personnage faire-valoir qui ne seraient là que pour étayer l'histoire et le RP des autres, ni à l'inverse un personnage qui reposerait sur des faire-valoir lui-même.

Y a-t-il un/des archétype(s) particulier(s) de personnages qu'il apprécie particulièrement (chez les autres rôlistes) ?

Il aime plutôt bien les personnages qui arrivent à s'approprier le contexte. J'entends par là des personnages qui prouvent que leurs joueurs ou joueuses ont bien compris le contexte et ont même réussi à aller un peu plus loin en y apportant leur patte sans sortir du cadre, comme par exemple Slo'Anh ou Uzoamaka sur ce forum.
Il aime également les personnages équilibrés, autrement dit des personnages dont les pouvoirs et aptitudes ne viennent pas de nulle part et nécessitent certains efforts.
Autrement dit "les bons persos"  (et les rouquines aussi )
Au fond il s'agit surtout que le personnage soit cohérent et bien écrit.

Au contraire, y a-t-il des personnages dont il a horreur de jouer avec ?

Dans le même ordre d'idée, il n'aimera du coup pas tellement les personnages qui ne sont pas cohérents (que ce soit vis-à-vis du contexte ou d'eux-mêmes).
Les personnages "couteau suisse" ne lui plaisent pas vraiment non plus. Non pas que le fait qu'un personnage dispose d'un large power-set le dérange, mais il n'aimera pas tellement que les capacités du personnage changent à la demande selon la situation.
Dans le même ordre d'idée que ceux qu'il n'aimerait pas jouer, il apprécie moins aussi les personnages sans failles, ceux qui ne rencontrent pas vraiment de difficultés ou qui sont des faire-valoir ou en font usage.

Raconte-nous comment se passe le processus de création de personnage pour lui ? Comment trouve-t-il l'inspiration ?

Plutôt bien, je l'ai rarement vu à court d'idées 
En fait je suis souvent épatée par la façon dont il est capable de spontanément développer le contexte de ses personnages en improvisant. Évidemment ça ne l'empêche pas de continuer de développer plus en profondeur et retravailler certains aspects au fil du temps, mais essayez de jouer à lui poser des questions sur ses personnages, la multitude de détails obtenus en réponse est surprenante.

Quel est son rythme d'écriture ?

Fut un temps où il pouvait rédiger plusieurs posts dans la même journée. Malheureusement, les stages/boulots sont passés par là. Outre le manque de temps en semaine le fait d'avoir un métier dans l'écriture ne l'aide pas toujours à se motiver à reprendre la plume pour ses loisirs. Ceci étant j'ai en tête qu'une fois qu'il se lance, pour peu qu'il ait suffisamment de temps devant lui, ça avance plutôt bien !

Il a dû déjà se retrouver en panne d'inspiration. Comment s'en sort-il ?

Étrangement pas à ma connaissance  Et s'il lui arrive d'être parfois un peu moins inspiré il combat le feu par le feu en écrivant malgré tout, généralement l'inspiration finit par suivre.

Pour lui, qualité = quantité ?

Pas spécialement ! Plus que la forme ou la longueur ce qui compte surtout à ses yeux c'est le contenu et d'arriver à instiller dans son post suffisamment d'opportunités pour offrir du jeu aux autres joueurs et leur permettre de rebondir.

Quelle a été sa plus grande honte en RP ?

Certains très vieux RPs sont plutôt amusants à relire mais au fond tout le monde a débuté et c'est plus mignon que honteux  En honte véritablement je ne vois pas trop quoi mentionner.

Au contraire, sa plus grande fierté ?

Lui je ne sais pas, mais j'imagine que finir admin RP c'est pas trop mal 
Sinon à titre perso je trouve plutôt impressionnant le travail qu'il fait sur l'univers de Lanre et j'espère vraiment pouvoir lire un jour le (ou les !) livre(s) qui pourraient en découler 


Link

Petite noisette

Inventaire

  • Grappin-Griffe
  • Scramasaxe

Et voici pour la fiche de Sen Hime/Sen/Zelda/Keith Lyne/Keith/Songe !
Comme l'a déjà dit ma chère co-admin, il s'agit surtout de nos regards respectifs sur l'autre, par conséquent certains points diffèrent peut-être un peu des réponses que nous aurions pu formuler. Je pense cependant qu'on se connaît assez pour ne pas dire de grosse bêtise A ne pas prendre entièrement pour argent comptant, du coup !

Depuis combien de temps a-t-elle commencé le RolePlay sur forum ?

Oh, c’est un vrai dinosaure. Elle a commencé il y a des années, avant la naissance de certains d’entre nous. Ou presque… En vrai, elle a forcément débuté après le 21 novembre 1998. Les vrai·es savent.

Si on se base sur HJ, qui n’est pas véritablement le premier site sur lequel elle a commencé à RP, ça remonte à 2005. Mais en vrai, à ma connaissance, tout s’esquisse sur une plateforme toute particulière où notre Sen Hime nationale… s’appelait déjà Sen Hime.  Ce jour-là, elle portait des vêtements noirs et un nœud blanc dans les cheveux, mais n’aimait déjà pas les descriptions #cf :avatar.

Notre chère amie, du haut de ses quatorze ans, avait alors fait le choix de quitter son village natal pour un voyage initiatique, susceptible de lui en apprendre plus sur elle-même. C’est par un soir de printemps, à 2h 28 du matin, qu’elle est partie « poser sur le monde un regard sans haine ». Tout cela remonte au dimanche 22 mai 2005.

Déjà à l’époque, elle était économe. Sa devise d’alors ? « C’est parce qu’on ne peut pas ramener les morts à la vie que les âmes sont si précieuses », affirmait-elle. Je ne détromperais pas celles et ceux qui trouvent que ça en dit long sur son rapport à l’argent (après tout, c’est elle qui a épousé le Prince-Marchand, hein ).

Quelques batailles navales et un sacrifice humain plus tard, la petite Sen a bien grandi. Elle a fini par se lancer dans le RP sur son propre jeu, déjà codé à l’époque de cet autre forum dont nous avons déjà tant parlé. Elle y est la princesse, respectée et parfois même crainte. Souvent désirée aussi, à en croire les lettres d’admirateurs qu’ont pu les envoyer de "petits Gorons musclés"… 

Comment l'a-t-elle découvert ?

Comme je l’ai déjà expliqué, ce n’est pas véritablement sur Hyrule’s Journey que Sen s’est familiarisée avec le role-play. Tout a commencé sur cette autre plateforme dont je tairais évidemment le nom (c’est une autre époque, après tout ).

Le fondateur du forum en question est connu de certains dans la communauté. Quelques uns – deux, au moins, il me semble – sont restés (relativement) proches avec lui. Un autre a tourné dans l’une de ses web-séries. Bref, je divague. Toujours est-il qu’il a rencontré notre Sen nationale sur le premier site qu’elle a réalisé, consacré à la traduction et à la colorisation du manga Ocarina of Time, à l’attention de celles et ceux qui n’étaient pas très à l’aise avec l’anglais (non, elle ne parle japonais). Visiblement il était friand des traductions en question et les deux loulous ont fini par sympathiser. Quand il a lancé son forum, il l’a invitée et elle l’a rejoint.

Cependant, si on m’autorise un nouvel écart, j’aimerais revenir sur d’autres éléments qui se rapprochent furieusement du RP, mais ne sont pas véritablement ce qu’on pourrait appeler du role-play sur forum. Je pense au tout premier Journal Hyrule, écrit à quatre mains (peut-être plus ?) avec une joueuse qui n’a pas souhaité poursuivre l’aventure. Le récit concernait Link, et puis il y en a eu d’autres… Je crois même que l’un des proches de Sen tenait la gazette des Gorons, sobrement intitulée Le Petit Goron

Quels sont les genres de contextes qui l’inspirent le plus ?

Je crois que la réponse est évidente : après trois sites, un MMO, quatre forums et aux moins autant de contextes, il me semble qu’on peut dire de Sen Hime qu’elle a un certain goût pour l’univers Zelda. Cette affection se ressent aussi en RP puisque, globalement, c’est dans cet univers qu’elle a joué le plus. Ce n’est pas le seul, mais il occupe place prépondérante.

Parmi les autres contextes où il lui est arrivé de s’épanouir, on retrouve de façon générale le medieval fantasy, souvent avec des univers orignaux mais pas toujours (Keith est issue de Skyrim, par exemple). Globalement, s’il y a des animaux mignons, il y a de fortes chances que ça match.

Pour être tout à fait honnête, je sais aussi que notre chère Sen évolue parfois dans des univers autrement plus contemporains. Elle a par exemple joué sur un univers Harry Potter. Son perso, sans surprise, pouvait se transformer… en chaton.

Puis, il y a aussi eu des univers inspirés par l’imaginaire des comics, par exemple. Une autre histoire qu’elle racontera peut-être, un jour. Disons simplement qu’elle a un faible pour certaines rouquines !
 
Et le type de personnages qu’elle préfère jouer ?

La question est vaste ! Comme bien des joueurs et des joueuses, on retrouve certains archétypes chez Sen, mais je trouve qu’ils sont suffisamment dilués pour que ce ne soit pas évident au premier regard.

S’il fallait identifier des points objectifs et indiscutables, j’évoquerais ceux-là :
  • La quasi-totalité des personnages joués par Sen sont des femmes (elle a joué un personnage masculin, de mémoire, et a failli incarner un vieillard plutôt qu’une jolie princesse). Chacune d’entre elles a déjà fait montre de son indépendance, de son autonomie et la plupart d’un esprit de solidarité fort, mais qui ne se constate pas dans les mêmes circonstances ou les mêmes situations. Songe ne viendra en aide qu’à ses proches, mais sera prête à aller très loin pour les épauler, tandis que Keith, par exemple, est quelqu’un de fondamentalement altruiste (il est amusant de noter que dans les deux cas, ces personnages sont globalement plus à l’aise avec des femmes).
  • L’autre aspect essentiel à souligner, à mon sens, c’est que toutes les femmes que joue Sen sont profondément humaines. Il s’agit toujours de personnages bourrées d’imperfections, mais qui restent profondément compréhensibles, potentiellement attachantes, pour qui l’on pourrait éprouver de la compassion ou de l’empathie. 

Songe est quelqu’un de distant, relativement inaccessible, potentiellement trouillarde, globalement peu loyale, très égoïste et assez jalouse, mais sans que rien de tout cela ne soit gratuit. Elle a nombre de qualités (c’est une femme intelligente, ingénieuse, douée en magie et capable de déplacer des montagnes quand l’un de ses proches est menacé, par exemple) mais elle demeure marquée par ses échecs, ses complexes et capables de sautes d’humeur quand les choses ne vont pas dans son sens. En bref, elle est humaine, avec tout ce que cela comporte de magique et de moins rose. Je relate souvent avec elle. 

C’est également le cas avec Zelda OoT, dont on connait tous le vice. Cette femme, si sage soit-elle, si responsable soit-elle, a besoin d’affection au point de parfois mal s’entourer (nous ne donnerons pas de noms, mais disons simplement que certaines ici ont voulu en brûler et en pique-piquer certains ). Elle culpabilise plus qu’elle que de raison parce qu’elle a été éduquée ainsi, et au final cela la pousse parfois dans la boisson. Là encore, le personnage n’est pas lisse : elle est lézardée, légèrement au moins, et fait de son mieux pour mener à bien la mission qu’elle estime être la sienne. Rongée par un sens du devoir pesant, déchirée entre ce qu’elle devrait théoriquement faire et ce qu’elle souhaiterait faire du temps qu’il lui reste, elle a une fois encore des enjeux qui me semblent incroyablement humains, assez pour être entendus, y compris par celles et ceux qui n’approuveraient aucun des cheminements du personnage. En plus d’être très fidèle au matériau de source, sa Zelda est d’une profondeur toute naturelle et pourtant tout en nuances que j’ai rarement vu chez d’autres rôlistes, particulièrement du côté des personnages spéciaux.

Keith est clairement l’un des personnages dans lequel je me reconnais le plus sur HJ OoT (il y en a d’autres, mais je ne parlerais que des personnages joués par Sen ). C’est une femme qui sait survivre en milieu hostile, assez habile à l’arc pour surpasser certains des meilleurs archers de l’armée d’Hyrule… et pourtant elle demeure habitée d’insécurités. A ses yeux, elle se doit de prouver au monde sa valeur véritable, au point parfois d’en devenir agressive ou inutilement compétitive. C’est d’ailleurs l’une des raisons pour lesquelles elle est plus à l’aise avec les femmes, puisqu’elle se sent moins jugées par ses paires que par les hommes qu’elle rencontre au quotidien. Sororité, quoi ! 
 
En somme, je dirais donc que Sen aime jouer des personnages qui ne sont pas parfaits. Elles font des erreurs, ont des défauts, réessayent et parfois progressent. Pas toujours. Je dois dire que sa capacité à insuffler cette forme de vie et d’humanité aux rôles qu’elle se choisit m’a toujours beaucoup impressionné. C’est vraiment un domaine dans lequel elle excelle.

Au contraire, les contextes qui ne l’inspirent jamais ?

Vaste question, là encore. A peu près autant que l’espace, dans lequel Sen Hime ne se projette pas, ou si peu. Elle a beau apprécier Star Wars, ne lui mettez pas un sabre-laser dans les mains. Ca pourrait être une bonne surprise, mais ça risque de ne pas trop l’attirer de prime abord.

Toute amoureuse des animaux mignons qu’elle peut être, je doute aussi qu’elle se sente d’incarner une fière jument, galopant dans les steppes de Mongolie. Non pas que ces régions manquent d’intérêt, mais notre chère princesse a tendance à préférer jouer des personnages humains – ou au moins bipède – et dont les interactions avec le monde se rapprochent davantage des siennes.

Et les personnages qu’elle ne se verrait surtout pas jouer ?

Pour le coup, la réponse est évidente : l’antipode même des personnages qu’elle aime jouer. C’est-à-dire des personnages lisses, sans accroc. Celles et ceux dont la vie n’est qu’une succession infinie de réussite (méritées ou non, si tant est que l’on puisse seulement croire à la notion de mérite :P) au point qu’il n’y ai plus aucun enjeu.

Ca, et les chevaux. Et les poney. Et les mules. Bref.

Je crois aussi savoir qu’elle a peur de jouer des personnages trop hermétiques. De celles et ceux, cette fois, qui ne sont pas vraiment aptes socialement (quel qu’en soit la raison, mais je pense notamment à un certain ermite qui rejette l’essentiel des codes sociaux que l’on connait aujourd’hui).

Y a-t-il un/des archétype(s) particulier(s) de personnages qu’elle apprécie particulièrement (chez les autres rôlistes) ?

Si l’on exclu les profils joueurs (innovants, respectueux, agréables, conciliants, fair-play, etc), je dirais que Sen apprécie spécialement les héros habillés en vert (ou, plus récemment en bleu), célibataires et doués à l’épée.

Plus sérieusement, la princesse est capable d’apprécier tout type d’archétype, pour peu qu’il soit bien utilisé. Un personnage bien écrit, cohérent, humain, sera un bon personnage, quelque soit le background qui lui est choisi. Fondamentalement cela relève donc plus du joueur/de la joueuse que du modèle-type auquel pourrait être réduit le personnage, dans son interprétation la plus basique.

Au contraire, y a-t-il des personnages avec lesquels a-t-elle horreur de jouer ?

Là encore, j’ai peur que la réponse ressemble un peu à la précédente : notre Sen Hime nationale a visiblement du mal avec les personnages lisses. Il faut qu’il y ai de l’enjeu.

Typiquement, je sais qu’elle n’aime pas beaucoup les personnages qui ne perdent jamais la face. Un individu qui avait tout prévu et dont chacune des actions (y compris celles des autres joueuses et des autres joueurs, sur lesquels il n’avait pourtant aucun contrôle) faisait soit disant parti d’un plan machiavélique risque fortement de l’agacer. Ce que j’aurais tendance à qualifier de superman poudre aux yeux, donc. En soi, il ne s’agit pas réellement d’anti-jeu dans la mesure où l’omniscience prétendue du personnage n’a pas de réel impact sur les autres, mais cela peut contribuer à le fragiliser lui.

Raconte-nous comment se passe le processus de création de personnage pour Sen ? Comment trouve-t-elle l'inspiration ?

Elle tâtonne. Sen n’en a jamais fait un secret : avec elle, le processus de création peut s’avérer long. Globalement, ses personnages prennent forme au fur et à mesure des RPs. Ils se construisent autour de l’idée de base utilisée pour rédiger la fiche et évoluent ensuite en fonction. Parfois ils prennent des directions radicalement opposées à ce qu’elle espérait, ou prévoyait. Songe devait initialement appartenir à la Rédemption d’Ambre mais compte tenu des rencontres qu’elle fit en arrivant à Hyrule, elle est finalement devenue l’apprentie des sœurs Koutake. Aujourd’hui, elle les fuit autant que faire se peut car, depuis la trahison de Swann (sa plus chère amie à ce jour), elles veulent la tuer. Ambiance. Je crois aussi qu’elle n’envisageait pas la relation de Keith et Lanre de la façon dont elle a débuté…

Du reste, l’inspiration lui vient de différentes façons mais il semblerait que le bain soit un moment de réflexion privilégié. La musique et la discussion avec ses partenaires favoris jouent aussi beaucoup.

Quel est son rythme d'écriture ?

Si on se base sur le forum BotW, il n’y a pas à rougir ! Et même sur OoT, elle fait partie des rares qui prennent encore le temps de poster o/

Elle s’est surement retrouvée en panne d'inspiration. Comment s'en sort-elle ?

Honnêtement ? A grand renforts de "je verrais ça plus tard, quand ça me viendra".

Pour elle, qualité = quantité ?

Non, pas le moins du monde. Par le passé, la taille a pu la complexer (titre ). mais aujourd’hui, elle s’en tient à un mot d’ordre assez simple « ne dire que ce que j’ai à dire ». Peu importe la longueur du post tant qu’il comprend assez de jeu pour les partenaires et permet de dynamiser l’échange. S’il lui arrive de faire long, c’est que la situation nécessitait autant de texte pour décrire les réactions et l’état d’esprit du personnage. Moins les ambiances, parce qu’elle ne s’est jamais senti à l’aise à ce niveau (elle le fait pourtant plutôt bien !)

Quelle a été sa plus grande honte en RP ?

Je ne vois rien de très spécifique à mentionner, exception faite de toute sa première plateforme de RP. Celle dont on ne donnera pas le nom. Dans son intégralité.

Au contraire, sa plus grande fierté ?

Ca ne relève pas véritablement du RP, mais je sais que Sen est très fière du travail accompli sur HJ et de ce qu’a pu devenir le site qu’elle a commencé à développer il y a maintenant plus de quinze ans. Ca comprend évidemment la communauté actuelle, dont certains membres continueront toujours à nous manquer.

En bref, vous faites partie des raisons pour lesquelles notre princesse est fière. Big up à vous.