Ludrick Validé


Ludrick

23 ans

Hylien(ne)

Homme

#C30505


Escrime.

Ludrick se bat avec une épée à une main, sa carrure ne lui permettant pas de porter plus lourd. Si son maniement de l'épée à lui seul ne suffit pas, il se peut qu'il dégaine la dague de sa famille voir une autre épée et se battre avec une arme dans chaque main. Cependant, il débute dans la double escrime et sa technique est loin d'être parfaite, son double maniement lui donne juste un avantage par rapport à son assaillant si il n'a qu'une seule arme. Il excellera plus avec une épée et une dague que deux épées.

N'étant pas des plus résistant, il compte plus sur les esquives qu'un bouclier qui peut plier ou briser sous le poids des attaques d'une arme lourde.

SI l'environnement lui permet d'en tirer avantage pour remporter le combat, il n'hésitera pas. Par exemple, un rocher au dessus d'une falaise ou un baril de poudre.


Ludrick est un jeune homme qui mesure 1 mètres 75 et d'une musculature relativement fine malgré un certain tracé, sous ses habits, qui dévoilent ses entraînements habituels. Il a une peau légèrement bronzée à cause de tous les voyages qu'il réalise au sein des terres d'Hyrule.
Il possède les cheveux mi-longs, arrivant à la moitié de son cou, d'une couleur châtain. Ses yeux sont teintés d'un joli turquoise.

Sa tenue de vagabond est assez classique. Il porte des bottes de cuirs noirs pour pouvoir marcher peu importe le temps et l'endroit. Enfoncé dans ses bottes, se trouve son pantalon d'une couleur marron en simple tissus. Il porte un simple haut gris à manches longues et au dessus de ça, il porte sa veste sans manche dont le torse est doublé en cuir de piètre qualité mais suffisant pour se défendre un minimum. Dû à ses longs voyages solitaires, il ne possède pas d'autre tenue et l'entretient régulièrement.

Il ne possède aucune particularité physique.


Ludrick est une personne solitaire qui préfère les voyages seuls, il trouve cela plus aisé pour éviter les monstres dangereux, mais pour autant, il n'est pas insensible aux problèmes des autres survivants. Sa mentalité est qu'il faut s'aider pour survivre dans un tel monde. Si il estime qu'il peut aider un survivant en détresse, il le fera. Cependant, il est conscient de ses faiblesses et ne fera rien qui n'est pas en son pouvoir. Si ses, intérêts concordent avec certains survivants, il voyagera même avec eux pour atteindre son objectif.

Il est amical envers les autres survivants et évitera la plupart du temps l’affrontement avec eux. À ses yeux, ils sont déjà bien trop peu nombreux pour se permettre de s’entre-tuer. C'est pour ça qu'il ne tuera jamais une autre personne malgré son habitude à défaire les monstres sauf qu'il n'hésitera pas à se battre contre bandits et coupe-jarrets pour les rendre inoffensif.

Dépendant du moment, il se montrera plus léger ou plus sérieux envers son interlocuteur.Cependant, il reste d'un naturel espiègle qui le tentera de taquiner ses interlocuteurs même si cela peut lui apporter des ennuies.

Depuis sa plus tendre enfance, il désire découvrir les terres sauvages d'Hyrule et a développé un sens de l'aventure et une curiosité qui pourrait lui apporter quelques problèmes. Il a donc appris à cartographier auprès de sa mère dont c'est la passion. Depuis qu'il a commencé à voyager, il passe ses journées de voyage à cartographier chaque zone qu'il foule ou aperçoit pour se faire une carte détaillée du pays.


L'Histoire d'Hyrule avec un grand H n'est pas la seule qui existe. Chaque habitant vit la sienne même si à moindre mesure. Tandis que le Héros luttait pour sauver le royaume, d'autres personnes au rôles plus insignifiants mais tout aussi important luttait pour leur propre survie, celles de leur proches ou même préserver les héritages venant du passé. Chacun vit sa destinée à sa propre échelle et celle qui sera comté aujourd'hui ne sera écrit dans aucun livre et ne restera pas dans les mémoires, c'est juste une histoire devenue si classique parmi ce monde sauvage. 

Ludrick était le descendant d'une famille de garde royal de génération en génération. Il était devenu commun, dans cette famille de voir un père offrir à son enfant le savoir de la stratégie, du combat et les rudiments de la médecine. Une fois que le père estimait l'enfant prêt à passer le test des chevaliers, souvent vers 18 ans, il lui offrait une dague frappée sur le pommeau du blason de la famille, un dragon, comme consentement et diplôme. Sauf que si l'enfant ratait le test, il était renié.

 Avec la disparition de la garde royal, ce fut la fin de la gloire de cette famille dont la plupart des membres furent tués en défendant le Roi, il y a un siècle de cela. Le fils d'un garde royal survécut, Dagnir fils d'Alistair, étant trop jeune pour entrer dans la garde, et trouva refuge avec d'autres survivants dans le village d'Elimith qui résista à la violence des hordes du Fléau. Là-bas, il fonda une famille avec une autre hylienne survivante. Cette petite famille continua à transmettre le savoir de leur ancêtres, bien qu'amoindri par les affres du temps, il finit par être transmis à Ludrick, l'arrière petit-fils du survivant, Dagnir. Son père, Varric, avait lui-même formé son fils pour le préparer et perpétuer cette ancienne tradition. Tout comme le savoir, la dague familiale finit naturellement par revenir au jeune garçon à ses 18 ans. Malgré la violence du monde dans lequel il était, il vivait une vie assez paisible. Rien n'était facile mais il était en vie. 

Tandis que son père lui apprenait l'art de la guerre aussi durement que possible pour qu'il puisse se défendre dans ce monde, sa mère disposait d'une autre passion : La cartographie. Elle recopiait les seuls cartes du pays datant d'avant que le Fléau ne frappe les terres ainsi que les affres du temps ne passe. Le petit garçon qu'il était a donc décider qu'il aimerait pouvoir faire comme celle-ci et cartographier la nouvelle Hyrule, en explorer chaque recoin et qu'un jour, il en montrerait les résultats à sa mère. Si ses parents refusèrent qu'il ne quitte un jour le nid, ils acceptèrent quand même qu'il hérite de la passion de sa mère.

Depuis son plus jeune âge, une question lui taraudait l'esprit : À quoi pouvait bien ressembler le reste du monde ? Il ne connaissait que les environs de son village ainsi que les récits de son père qu'il tenait lui-même de son grand-père. Maintes fois, il lui avait parlé des déserts, montagnes enneigées et lac qui peuplait les terres de la merveilleuse Hyrule. Malheureusement, il connaissait déjà les plaines et bois environnant son village par cœur qu'il avait maintes fois explorés en prétendant qu'il vivait des aventures les plus farfelues possible. Qu'il sauve ses parents d'un groupes de bandits représentés par des arbres ou récolte un caillou un peu brillant avant de prétendre que c'est un joyau des plus rares. Son imagination d'enfant suffisait à lui faire vivre les aventures dont il rêvait sauf qu'après que les années firent disparaître son enfance... C'était devenu lassant de vivre dans un si petit lieu avec les mêmes paysages et habitants. Maintenant, il était fort, il se savait capable de se défendre dans ce monde. Il voulait voir ce monde qu'on lui interdisait de parcourir depuis sa plus tendre enfance et décida de partir peu après avoir atteint 23 ans, laissant seulement une lettre orale, grâce à ses voisins, à l'attention de ses parents pour leur expliquer sa soif d'aventure et qu'il savait très bien qu'il ne lui aurait jamais été permis de partir. Évidemment, les voisins essayèrent de le retenir mais il était déterminé et n'écouta pas même leur supplice d'abandonner cette idée.

 À l'aube, il avait déjà préparé sa sacoche. Il accrocha le fourreau de sa lame et celui de sa dague, juste au dessus, à sa hanche gauche. Arrivé à la sortie du village, il regarda une dernière fois derrière lui, mélancolique, avant de partir vers l'ouest pour chercher de nouveaux paysages.

Il avait hâte de découvrir quelles contrées formidables renfermaient ce royaume et même les peuples, leur culture, leur village. Tout. Il avait soif de connaissance. 

Quelle rencontre allait-il faire ? Quelles aventures l'attendaient ? Il avait hâte de le découvrir. 


Ses compétences

Alchimie

[Arsenic & ciguë]
La pomme et le serpent

Il n'est de soins sans lèpre. Certains préfèrent jeter sur leur prochain le mal qui les rongera jusqu'à les tuer. Quoi de plus efficace, dans ce cas, qu'une lame trempée dans une huile toxique ou qu'une flèche dont la tête suinte le poison ? Savoir raffiner les narcotiques fourni par les Landes constitue souvent l'assurance d'une victoire à la chasse ou à la guerre. Si ces venins ne tuent pas instantanément, ils suffisent souvent à infliger d'infatigables douleurs, assez violente pour handicaper n'importe quel assaillant.

[Arsenic & ciguë]
Pas de fumée sans feu

Quand le poison ne suffit pas, d'aucuns préfèrent employer des moyens plus immédiats. C'est pourquoi certaines et certains ont appris à capturer le feu dans de petits récipients de terre cuite ou de verre. Quand ce dernier explose, les langues oranges noircissent les chairs et suffisent généralement à immoler les créatures de taille humaine. Un Gardien, un Lithorok ou même un Lynel risquent cependant d'être insensible à de tels cocktails incendiaires. Reste alors les bombes fumigènes ? Quoiqu'elles ne permettront pas non plus de tromper une araignée mécanique...

[Garde-malade]
Rebouteux

A force de pratique, certains des survivants ont appris à reconnaître quelques unes des plantes susceptibles d'apaiser la douleur, purifier les chairs et ramener le sommeil. Ces marabouts ont donc, naturellement, appris à soigner ou contrer quelques unes des afflictions qui gangrènent encore le monde. Ils sont capable de faire fuir la plupart des fièvres et de combattre l'essentiel des maladies qui ne sont pas mortelles. Du fait de leurs connaissances en médecine, ils savent aussi désinfecter les plaies pour prévenir les infections – à défaut de pouvoir les recoudre – ou lutter contre de faibles brûlures avant qu'elles ne soient trop douloureuses ou handicapantes. Ils savent aussi forcer un organisme à recracher les poisons naturels, qu'ils soient à base de plantes ou extrait des venins d'animaux. Sans eux, ces derniers finissent invariablement par tuer les infecté(e)s. Ils sont cependant incapables de guérir la Malice. Enfin, ils peuvent aussi soigner les membres disloqués, ainsi que les fractures, tant qu'elles ne sont pas ouvertes. Tout autre action sort de leur champ de compétence.
Alpinisme

As de la varappe

Il est des endroits qu'aucun cheval ne peut atteindre. Pour pouvoir gagner ces lieux reculés, il est parfois indispensable d'apprendre à grimper. A force d'escalade, certains survivants parviennent à conquérir quelques uns des plus hauts sommets des Landes, pour peu que ceux-ci ne soit pas recouverts de glace. Une fois en haut, ces quelques maîtres de l'ascension bénéficient d'une vue panoramique des plus incroyables. En grimpant au sommet d'une tour Sheikah, par exemple, il est en certaines occasions possible d’apercevoir au loin des points d'intérêts autrement invisibles.

Son inventaire

Dague familiale

Cette dague est transmise dans sa famille depuis des temps immémoriaux. Bien qu'elle fut forgée en plusieurs exemplaires juste avant la chute du royaume, il n'en reste plus qu'un seul, dont il a hérité. Elle est entretenue et réparée depuis un siècle pour éviter qu'elle ne rouille et que les vestiges de la famille de Ludrick ne disparaissent avec elle. La lame a été forgée sur le modèle des épées royales du royaume d'Hyrule sauf qu'elle a la taille et les propriétés d'une dague. Les deux côtés sont d'un tranchant incomparable parmi les dagues et la garde d'un or pur. Aujourd'hui, rare sont les forgerons capable de pouvoir réaliser une oeuvre pareille.

Dans la garde, ses mots sont gravés : "Force et courage, tu trouveras"

Le pommeau est frappé d'un blason de dragon, étant celui de sa famille.

Épée de rechange

Simple épée en fer, utilisée pour l'auto-défense. Le fil de la lame est assez solide et aiguisé pour permettre de trancher les cuirs et chair d'une certaine solidité. Sa lame ne sera cependant pas aussi efficace contre les cuirs les plus épais. Cette épée, forgée et entretenue par le forgeron de la célèbre Cité-marchande a trouvé un bras pour la porter auprès de Ludrick, fils d'Alistair et aventurier inexpérimenté après la perte de la sienne suite à une malencontreuse rencontre. Une expérience qui a forgé le jeune homme.


Sa ligne du temps


Commentaires

Heureux de voir cette mise-à-jour de ton profil, je ne vois plus rien qui s'oppose à ta validation. Garde cependant à l'esprit qu'Elimith est déjà situé à l'est des terres désolées ! Il te faudra probablement partir pour l'ouest, si tu comptes en découvrir davantage.

Les portes des Landes s'ouvrent à toi Ludrick. Puisses-tu y trouver ta route et que les Déesses te garde. Tout fort que tu puisses être ce monde est dangereux. Plus encore pour celles et ceux qui ont choisi de naviguer seul dans ces eaux troubles que sont les sentiers sinueux de la nouvelle Hyrule.
12/02/2020 22:37

Bienvenue à toi par ici, je ne pense pas que l'on t'a déjà vu dans la commu ? En tout cas ravi de voir une nouvelle fiche si tôt ! 

Le perso a l'air sympathique, hâte de voir ce que tu vas en faire. :p 
Globalement je ne pense pas que ta validation posera trop de problème, ou alors sur des détails qu'il sera facile de corrigés donc np ! Je te laisse avec le staff pour ça.

A bientôt en RP peut-être 
11/02/2020 22:58
Merci à toi pour l'accueil ! (Je ne sais pas si l'endroit est approprié pour répondre mais voilà ! xD) 

Effectivement, je suis nouveau dans la commu ! Je n'avais jamais réellement eu l'occasion de faire du rp sur le monde Zelda et comme j'aime les deux, j'ai eu des étoiles dans les yeux en découvrant ce forum grâce au site, Puissance Zelda. Je suis ouvert à toute aide. Je débute dans le rp forum et surtout, celui Zelda. Je suis donc un petit débutant malgré mon expérience en rp ! 

À bientôt en RP, j'espère  
11/02/2020 23:12
Hoy ! Bienvenue à toi camarade ! Ça fait plaisir de voir des nouvelles têtes arriver  :)

C'est cool que l'article des confrères de PZ ramène des gens motivés :D
On traine pas mal sur Discord entre copains en se balançant des meme tout en parlant de nos prochaines aventures, hésite pas à nous rejoindre si le coeur t'en dit : https://discord.gg/3QURCuQ

Ça serait cool de t'y voir, d'autant plus que je suis en train de reprendre le RP après une pause de 10 ans et je projette de faire un personnage originaire d'Elimith aussi, on pourra en discuter là bas !
Ace
11/02/2020 23:31
Bienvenue à toi, Ludrick !

Comme l'ont déjà signalé nos deux heureux trublions, c'est un plaisir de t'accueillir parmi nous !

Ta fiche, effectivement, est intéressante. Il est plus rare sur ce type de plateforme de voir des personnages "sans signe distinctif" évident et je dois bien reconnaître que c'est très rafraichissant.

Comme le soupçonnait Haya il n'y a rien de très problématique dans le récit que tu nous proposes (tu remarquera d'ailleurs que tes deux objets ont été validés et ajoutés à ton inventaire )

Pour autant quelques petites précisions doivent encore être apportées avant de pouvoir t'ouvrir les portes des Landes. Rien de bien grave, soit dit en passant, mais cela doit tout de même être noté.

• Dans ton récit, Ludrick est en mesure d'écrire une lettre. Or, je n'ai pu m'empêcher de remarquer que tu avais opté pour une compétence en escalade et une en alchimie (branche de soin). Par conséquent ton personnage ne sait donc pas lire (et mécaniquement pas écrire) mais il est capable de laisser un mot à l'attention de ses parents.

Deux options se posent à toi : soit Ludrick sait écrire mais la limite de deux compétences en début de jeu ne t'a pas permis d'ajouter cette perk à ton build, qu'elle rejoindra plus tard. Auquel cas, pas de problème, mais Ludrick ne pourra pas écrire/lire tant que tu n'auras pas obtenu ce talent in game. Ou alors, tu ne comptes pas prendre la perk du tout et dans ce cas là il te faut trouver une autre façon d'alerter les proches de ton personnage.


Cela n'est pas très difficile : le message peut leur être porté par un autre habitant du village, qui leur transmet oralement ce que Ludrick souhaitait leur dire. Ou alors, il peut écrire pour lui, sous réserve que les parents de Ludrick sachent lire. Tu peux aussi opter pour une autre explication de ton choix, le tout étant de rester logique (ce qui ne m'inquiète guère compte tenu de la qualité générale de cette première fiche !)

C'est l'essentiel point à préciser de ton récit, mais je me permet une petite question : le passage sur le donjon et le boss est très meta, n'est-ce pas ? 

Dès que tu auras corrigé tout cela, tu pourras RP. Encore une fois bienvenue !
12/02/2020 00:18
Heureux de voir cette mise-à-jour de ton profil, je ne vois plus rien qui s'oppose à ta validation. Garde cependant à l'esprit qu'Elimith est déjà situé à l'est des terres désolées ! Il te faudra probablement partir pour l'ouest, si tu comptes en découvrir davantage.

Les portes des Landes s'ouvrent à toi Ludrick. Puisses-tu y trouver ta route et que les Déesses te garde. Tout fort que tu puisses être ce monde est dangereux. Plus encore pour celles et ceux qui ont choisi de naviguer seul dans ces eaux troubles que sont les sentiers sinueux de la nouvelle Hyrule.
12/02/2020 22:37
Bienvenue parmi nous Ludrick, au plaisir de pouvoir RP avec toi à l'occasion ! Amuse-toi bien parmi nous
13/02/2020 12:13
Adorable personnage que ce petit Ludrick, je suis certaine que nos persos s’entendront bien :3
De fait j'espère très fort avoir l'occasion de RP avec toi !
12/08/2020 12:34
Un fan de Ludrick m'a dit que sa présentation était bien et en effet, elle est bien. 

Veille au jour où une flèche passera au-dessus de ta tête alors que tu seras aux prises avec une horde de monstres. Un allié invisible pourrait te rejoindre dans ta lutte.
17/08/2020 22:57