Zelda Validé


Zelda

23 ans

Hylien(ne)

Femme

#7FC6EC


Bien qu'ayant été initiée à l'art de l'escrime (théorique et de duel) dans le cadre de son éducation, on ne peut pas prétendre qu'il s'agissait alors de la préoccupation première de la princesse. Elle n'a d'ailleurs pas véritablement eu l'occasion de faire usage de cet enseignement par elle-même puisqu'elle était, la plupart du temps, accompagnée d'un garde du corps assigné par son père.
Une fois ses forces revenues, il lui sera sans doute nécessaire de reprendre cet entraînement où elle l'avait laissé pour entreprendre les voyages qui ne manqueront pas de la tenter. En attendant ce moment, Dame Impa lui a confié un petit coutelas en vue d'assurer sa protection.

La jeune femme dispose aussi de pouvoirs magiques transmis de mère en fille dans la famille royale et qu'elle a eu quelques difficultés à apprivoiser. Éveillés tardivement, la princesse a ensuite constaté leur disparition après avoir puisé dans ses dernières forces pour sceller Ganon aux côtés de Link. Il est encore trop tôt pour savoir si cet héritage a été définitivement tari lors de ce combat ou s'il fera à nouveau surface.


Jadis, son port altier, ses traits fins et sa longue chevelure d'un blond typique des descendantes de la Famille Royale d'Hyrule auraient permis à tout un chacun de spéculer sur ses origines nobles sans même connaître son visage. Aujourd'hui, rares sont sans doute ceux qui ont déjà vu de près un portrait de la Famille Royale. Ces antiquités sont perdues au sein d'un Château condamné, emportant avec eux la renommée de la jeune femme.

Des yeux d'un vert émeraude, un nez ciselé et d'épais sourcils achèvent de composer le visage de la dernière des Nohansen, qui a pour habitude de garder ses cheveux lâchés ou de les couronner de deux tresses.

Affaiblie par le long combat qu'elle a mené, la jeune femme peut dans un premier temps sembler bien frêle. Elle était pourtant habituée aux longs voyages et à l'exercice.


Curieuse et futée, la princesse porte un intérêt tout particulier aux anciennes technologies Sheikahs et fait montre d'une soif de découverte et d'exploration qui aurait pu être appréciée de sa famille si d'autres attentes n'avaient pas pesé sur elle.

Derrière son air d'assurance, la jeune femme cache un ego blessé par les regards emplis de déception et de jugement qui l'ont accompagnée partout à la Cour. Incapable de remplir les attentes placées en elle, son estime a été peu à peu érodée par le regard que les autres portaient sur ses échecs.

Malgré cela, elle est d'un naturel plutôt sociable et avenant, et en dehors de certaines périodes où son enthousiasme pour ses recherches la coupe du reste du monde, elle apprécie la compagnie. Attention toutefois à ne pas la mettre en colère, car l'apparence calme de l'ancienne souveraine cache un tempérament facilement orageux quand elle se sent poussée dans ses retranchements.



"Cher Père,

Si vous me voyiez aujourd'hui, seriez-vous enfin fier de moi ?

J'ai conscience d'avoir déçu vos attentes. Vos pires craintes se sont réalisées et le prix à payer s'est avéré terrible. Aujourd'hui encore, même après toutes ces années, je ne peux m'empêcher de retourner encore et encore tous ces événements dans ma tête. À quel point auraient-ils pu tourner différemment ? Quelles ont été mes erreurs ? J'ignore si mes pouvoirs auraient pu s'éveiller plus tôt, mais cette pensée ne cessera sans doute jamais de me hanter.

Êtes-vous parti fâché ? Déçu ?"

Zelda sentit quelques larmes couler sur ses joues avant de lécher le parchemin. Quelques mois à peine s'étaient écoulés depuis qu'elle avait récupéré un corps tangible, et pourtant elle n'était toujours pas habituée à ces déferlement d'émotions qui arrivaient sans prévenir. Elle s'accorda quelques minutes pour laisser se déverser sa peine avant de rependre l'écriture.

"Si je ne peux me trouver aucune excuse, je jure avoir fait tout mon possible depuis lors pour réparer mes fautes. Durant toutes ces années j'ai usé de mes pouvoirs pour retenir au château l'esprit de Ganon qui s'en était libéré. Je garde de ces années un souvenir troublé et diffus, douloureux, sur lequel je ne souhaite pas revenir. Mais ma patience a été récompensée, et le Héros est revenu comme l'esprit de son épée me l'avait promis. C'était sans doute le seul espoir qui m'avait fait tenir aussi longtemps. Les quelques mois qui ont suivi son retour furent à la fois plus doux et plus difficiles que toutes ces années à l'attendre. J'avoue avoir plusieurs fois usé de mes dernières forces pour prendre de ses nouvelles, mais je crois que ces quelques écarts m'étaient indispensables pour tenir bon.

Il a fini par me rejoindre, et ensemble nous avons finalement achevé ce que je n'avais pas été capable d'accomplir des années plus tôt. Je crains que ma magie ne se soit épuisée à cette occasion, mais il est encore tôt pour en être certaine. J'accueille toutefois cette possibilité sans appréhension, la menace étant à présent écartée.

Le château n'est pourtant plus habitable, et de toute façon plus personne ne m'y attendait. Encore légèrement chancelante après nos retrouvailles je m'en suis remise à Link et me voilà à présent au Village Cocorico sous la protection de Dame Impa. Ce village et les quelques visages que j'ai connus dans ma jeunesse bien que marqués à présent par les âges sont d'un immense réconfort. Comme une oasis familière dans un monde profondément changé qui n'a pas attendu ma contribution pour avancer. J'ignore encore quelle place je veux, ou peux, y prendre.

Quant à Link..."

La plume resta un instant en suspens au dessus du parchemin alors que ses pensées s'entrechoquaient pour trouver les mots.

"... il est parti. Mais après tout, n'a-t-il pas fini ce qu'on attendait de lui ?"

Cet abruti l'avait abandonnée sans même la prévenir, laissant derrière lui la tablette Sheikah et la tunique du Prodige qu'elle avait brodée de ses propres mains. Comment devait-elle le comprendre sinon que plus rien ne le retenait ici, pas même elle ? Elle aurait pu prétendre ce départ inattendu mais ç'aurait été un mensonge. Depuis un moment déjà elle avait senti qu'il avait pris quelques distances et qu'il l'évitait. Elle n'avait toutefois pas imaginé qu'il serait capable de la laisser ainsi sans au revoir ni explications. Assise à genoux, Zelda se leva d'une traite et arracha la page de son journal avant de la jeter rageusement à terre, toute chiffonnée.

Le pire dans tout ça c'était peut-être qu'elle n'avait rien de concret à lui reprocher. Il avait fait tout ce qu'on lui avait demandé, et les Déesses savaient combien il avait été mis à l'épreuve, sur la fin sans doute encore plus que tout le reste. Mais même s'il lui en avait voulu elle aurait préféré une discussion à ce silence flou. Lui plus que personne savait combien elle pouvait vivre mal les non dits et l'impression de jugement et de déception qu'elle ne manquait pas d'en déduire. Du moins, s'il s'en souvenait encore ?

Elle sécha doucement les larmes qui mouillaient à nouveau ses joues. Si cet idiot ne voulait pas d'elle tant pis, elle était capable de se débrouiller seule, quoiqu'en pense son cœur.

Avec une pointe de culpabilité elle ramassa la feuille jetée à terre pour la lisser et la replacer tant bien que mal dans son carnet. Elle avait bien compris que les fournitures de qualité de ce genre étaient devenues rares et elle savait quel cadeau précieux lui avait fait la petite fille d'Impa pour lui permettre de s'épancher ainsi. Elle ferma toutefois son ouvrage. Elle avait besoin de calmer ses nerfs et réfléchir avant de reprendre son récit.

Ses yeux se portèrent vers les hautes fenêtres de la chambre de Pahya d'où perçait la lumière du jour. Le monde était bien trop beau pour rester enfermée comme elle le faisait. Ces derniers temps, avec la fatigue qui la gagnait vite, elle fuyait l'agitation autant qu'elle ne la désirait. Il était temps qu'elle reprenne des forces et l'habitude de côtoyer du monde si elle voulait combler le sentiment de solitude qui s'était emparé d'elle au départ de Link. Il était libre à présent, et elle aussi. Pour la première fois de sa vie, on n'attendait plus rien d'elle.


Ses compétences

Dompteur animalier

Maître-chien

Pourquoi parcourir les Landes en solitaire quand il est possible de le faire avec un loyal compagnon ? Sans doute parce que les chiens sont devenus nettement plus rares depuis l'assaut du Fléau Ganon. Et parce qu'ils sont, pour la plupart, revenus à un état sauvage, n'hésitant pas à former des meutes et à s'en prendre aux voyageurs imprudents. Toutefois certains ont su gagner l'amitié de l'une de ses bêtes et peuvent dorénavant arpenter les routes en leur compagnie. Méfiez-vous cependant avant de les envoyer au combat pour vous : ils ne sont pas invulnérables, loin s'en faut.
Technologies antiques

Ingénieur d'exception

Tous les survivants ne se contentent pas de cette nouvelle vie post-Fléau Ganon. Certaines et certains ont développé une véritable passion pour les technologies antiques. Au point d'avoir appris, parfois dans de vieux et poussiéreux ouvrages ou parfois sur le tas, à réparer quelques unes des créations des Anciens. Avec les bons outils, ces génies de la mécanique antique sont capables de prolonger légèrement la longévité des armes à énergies utilisées par les Gardiens. Sont concernées les armes suivantes :lances, haches, épées et écus.
Copiste

Scribe

Si cet art s'est perdu depuis plus d'un siècle, certaines et certains continuent parfois à l'entretenir. Ces rares individus ne sont pas capable de lire les textes anciens, ou même ceux qui pré-datent le Fléau de quelques mois à peine. Pourtant, ils sont en mesure de lire et d'écrire au moins un des dialectes contemporains, lesquels ont nécessairement évolué depuis l'apocalypse. Le problème avec les écrits passés ne vient pas seulement d'un manque de vocabulaire ou d'un alphabet incompréhensible : tout a changé jusqu'à la syntaxe, la grammaire ou la façon même de construire ses phrases. Le soucis est d'autant plus profond que chaque tribu a, peu à peu, établit son propre standard en terme de langue...

Rat de bibliothèque

Les trésors que l'on trouve dans les ruines ne se limitent pas toujours les plus évidents. Certaines aventurières et certains vagabonds plus curieux que les autres ont finit, à force d'écumer les ouvrages retrouvés dans les Landes par apprendre à déchiffrer la langue Ancienne. Ils peuvent donc lire, quoique avec certaines difficultés, les textes de l'ère précédente. Ils ne sont pas, cependant, en mesure de les écrire.

Son inventaire

Tablette Sheikah

Cette longue ardoise noire semble avoir été taillée à même la coque d'un Gardien. Jadis, certains soutenaient qu'elle était faite d'un métal dont la composition exacte a été perdue. D'autres prétendaient qu'il s'agissait d'un type de roche sans commune mesure avec le reste des pierres de l'Ancien Hyrule. Nul ne saurait dire, aujourd'hui, qui avait raison. Ce n'est de toute façon pas l'important : la relique, que les Sheikah de naguère ont habillée de leurs traditionnels motifs, est capable de bien des exploits. On l'affirme à même de guider son porteur sans jamais le perdre dans les méandres des Landes, mais aussi de lui ouvrir certaines portes que personne n'aurait pu desceller. Cependant, comme tous les travaux du peuple caché, la tablette peut aussi être utilisée pour semer la mort et la destruction. Ses bombes brillent du même bleu que les larmes des Cerbères mécaniques...

Couteau d'Impa

Si traditionnel puisse-t-il être, ce kaiken Sheikah a cela de particulier qu'il est entièrement en bois. Il fut, dit-on, taillé par Kashi-Oko Impa elle même, en des temps reculés. Construit à partir de bois-de-fer en provenance de la Vieille Forêt d'Hyrule, il arbore un fil assez aiguisé pour fendre le cuir épais d'un Bokoblin mais ne saurait mordre le fer qui habille certains des maraudeurs arpentant les Landes. Les antiques runes du peuple de l'ombre gravées à la surface de sa lame assurent prétendument à la main qui le manie une protection bienvenue. Plusieurs sillons marquent sa fusée, imitant sobrement le motif du cuir tressé.


Sa ligne du temps


Commentaires

Tu peux sourire, jeune enfant. Devant toi se dresse un monde rude, dangereux, mais ô combien plus serein que celui qui le précédait. Le murmure des arbres et le chant du vent sauront bientôt t'en convaincre.

De toi et de tes efforts, tu peux être fière. Contemple ces Landes que tu as contribué, à la sueur de ton front et au prix d'éminents sacrifices, à sauver. Peut-être un jour guériront-elles du mal qui continue doucement à les ronger.

Qu'importe, en vérité. Car désormais c'est toi qu'il faut protéger, soigner. Puisse les Déesses m'accorder cet ultime souhait. Sur tes lèvres, je voudrais revoir un sourire.
04/02/2020 23:04
04/02/2020 23:20


C'est peu dire que j'ai attendu cette fiche !
J'adore, ça va sans dire u_u
A très bientôt en rp !
05/02/2020 01:27
Oh non, le commentaire du Vieil homme me brise le coeur... Une très belle révérence à Théoden et Eowyn sur la dernière phrase en plus ! Je sais pas si c'était fait exprès ?

Aussi, ton histoire a fini d'achever ce qui restait du pauvre organe palpitant dans ma poitrine, ta plume traite avec beaucoup de délicatesse et de subtilité toute la douleur latente et les émotions fortes qui viennent submerger Zelda... Elle en ressort le coeur brisé aussi, mais avec suffisamment de détermination pour se reconstruire ! Et j'ai hâte de voir ce qu'elle deviendra au fil de sa redécouverte d'elle-même <3

J'espère qu'on se croisera vite en RP aussi !!!
10/02/2020 10:35
Cette fiche de Zelda me semble parfaite. Je trouve que tu as su capter et interpréter à ta façon le perso et honnêtement j'aime beaucoup lire ses aventures (j'ai dévorer tous ses RPs u_u ) J'espère qu'après ces dures épreuves elle aura un futur radieux et heureux, elle mérite !
En attendant j'espère sincèrement avoir l'honneur de te croiser dans un RP
12/08/2020 12:44
Mon père m'a une fois dit qu'il existait jadis un Royaume au-delà de tout ce que l'on peut concevoir aujourd'hui et que parmi les dirigeants figurait une princesse magnifique aux pouvoirs hors du commun. Il me racontait cela pour m'endormir, probablement juste des contes pour enfants.

Comme dit sur discord, très jolie prez ! Je vais suivre ton évolution avec assiduité
14/08/2020 23:25